Santé

Rétention d’eau : que faire pour y remédier naturellement ?

Par Amirah Le lundi 22 avril 2024

Rétention d'eau

Si vous avez suivi assidûment vos cours de sciences nat’, vous savez que l’eau occupe un rôle central dans le fonctionnement de l’organisme. Elle permet de maintenir la température corporelle, de soutenir les fonctions cérébrales, de lubrifier les articulations ou encore de transporter l’oxygène et les nutriments vers les cellules… Pour ne citer que quelques exemples ! Hélas, il arrive que le corps accumule plus d’eau qu’il n’en élimine, ce qui provoque des gonflements à certains endroits : on parle de rétention d’eau, ou d’œdème dans le langage médical.


Bien qu’elle soit souvent bénigne et transitoire, il faut reconnaître que la rétention d’eau est aussi inesthétique qu’inconfortable. Qui a envie d’avoir les jambes et les chevilles gonflées, en particulier pendant l’été ? Pour vous aider à surmonter ce problème, on vous a concocté un article ultra-complet : on vous explique quels sont les causes et les symptômes, et surtout que faire contre la rétention d’eau. On va parler d’alimentation et des bons gestes à adopter pour prévenir et réduire l’œdème, mais aussi des traitements naturels et des remèdes de grand-mère qui ont fait leurs preuves. En clair, vous allez enfin savoir quelles sont les meilleures solutions naturelles pour la rétention d’eau !


C’est quoi la rétention d’eau ?

La rétention d’eau est un trouble qui se caractérise par une accumulation d’eau dans les tissus de l’organisme. Au lieu d’évacuer cette eau comme il le fait normalement via l’urine, la sueur et les selles, le corps retient les liquides. Saturées en eau, les cellules grossissent et augmentent de volume. Cela fait gonfler certaines parties du corps de façon plus ou moins importante, notamment au niveau des membres inférieurs. Ce phénomène touche majoritairement les femmes et survient plus couramment durant la saison estivale, dès l’arrivée des fortes chaleurs.


Comment savoir si on fait de la rétention d’eau ?

La rétention d’eau touche principalement le bas du corps : les jambes, les chevilles et les pieds. Parfois, on peut aussi observer un œdème au niveau du visage, des bras, des mains, des doigts et même du ventre. Là où le corps augmente de volume, la peau semble étirée et luisante, avec une apparence « bouffie ».


Ainsi, les principaux symptômes de la rétention d’eau sont :

  • un gonflement (œdème) ;
  • une prise de poids ;
  • des douleurs sur la zone gonflée ;
  • une sensation de lourdeur ou de raideur au niveau des membres concernés.


Pour savoir si on fait de la rétention d’eau, on peut aussi tester différentes méthodes censées prouver que vos tissus sont engorgés de liquide.


Il existe 3 tests pour rétention d’eau :

  1. Le test de la bague. Si elle tourne facilement autour de votre doigt le matin, mais qu’il est difficile de la faire bouger ou de l’ôter en fin de journée, c’est révélateur d’un œdème.
  2. Le test de la pression. Exercez une pression ferme avec votre index sur la zone gonflée, puis relâchez. Si la trace persiste durant plusieurs secondes avant que la peau redevienne comme avant, ce « signe du godet » indique que vous faites de la rétention d’eau.
  3. La mesure du taux de masse hydrique sur une balance à impédancemètre. Si le résultat est supérieur à 60 % chez une femme ou 65 % chez un homme, cela indique qu’il y a un excès d’eau dans le corps.


☝️ Attention à bien faire la différence entre rétention et jambes lourdes. La sensation de lourdeur au niveau des jambes peut s’accompagner d’un œdème, mais le syndrome des jambes lourdes est surtout dû à une mauvaise circulation du sang dans les veines. Si cela vous arrive, on vous explique comment soulager les jambes lourdes naturellement.


Qu’est-ce qui cause la rétention d’eau ?

Comme nous l’avons évoqué juste avant, c’est l’engorgement d’eau dans les tissus de l’organisme qui cause un œdème. Mais quels sont les facteurs à l’origine de ce déséquilibre ? 


Les causes de la rétention d’eau sont variées :

  • une alimentation trop riche en sel ;
  • une immobilité prolongée ;
  • la chaleur et des températures élevées ;
  • des problèmes de circulation sanguine ;
  • des changements hormonaux (cycle menstruel, grossesse ou ménopause) ;
  • certains médicaments tels que la pilule contraceptive, les corticoïdes ou les antihypertenseurs ;
  • des troubles cardiaques ou de la thyroïde ;
  • certaines pathologies pulmonaires ou rénales.

Est-ce que la rétention d’eau est grave ?

La plupart du temps, la rétention d’eau est bénigne, bien qu’elle soit inconfortable. Néanmoins, elle peut parfois signaler des troubles sous-jacents, ce qui nécessite un avis médical. Dans les cas les plus graves, la rétention d’eau peut générer une infiltration de liquide au niveau de certains organes (cœur et poumons), induisant alors des complications.


Il est recommandé de consulter un médecin :

  • Si vous souffrez de rétention d’eau persistante ou récurrente.
  • Si vous présentez d’autres symptômes inquiétants (difficultés respiratoires ou troubles du rythme cardiaque par exemple).

Rétention d’eau : que faire ?

Découvrons à présent comment lutter contre la rétention d’eau au quotidien. Comme vous allez le voir, cela implique de faire attention à votre alimentation et à votre hygiène de vie. Mais pour retrouver du bien-être, vous pouvez également compter sur divers traitements naturels pour la rétention d’eau tels que les compléments alimentaires, les infusions aux plantes drainantes et les huiles essentielles. Voici 10 solutions à tester pour se débarrasser de la rétention d’eau rapidement, dans la mesure où il n’y a pas de pathologie sous-jacente.


1. Boire beaucoup d’eau

Cela peut sembler contre-intuitif, mais boire beaucoup d’eau est indispensable pour dégonfler et faire en sorte que vos reins fonctionnent correctement. De fait, un corps mal hydraté aura tendance à stocker l’eau, ce qui aggravera le problème. À l’inverse, si vous vous hydratez suffisamment tout au long de la journée (entre 1,5 et 2 L par jour pour un adulte), cela permettra d’évacuer l’eau piégée dans les tissus.


💦 Quelques astuces pour réussir à boire assez d’eau tous les jours :

  • Au réveil et juste avant d’aller dormir, prenez l’habitude d’avaler un grand verre d’eau.
  • Gardez tout le temps avec vous une grande gourde réutilisable afin de vous hydrater régulièrement et de mesurer la quantité d’eau qui a été bue jusque-là, que vous soyez à la maison, en extérieur ou au travail.
  • Quand vous avez envie d’une boisson un peu plus savoureuse, faites-vous plaisir avec des eaux aromatisées aux fruits, au concombre, à la menthe ou au gingembre.

2. S’hydrater avec d’autres boissons pour la rétention d’eau

Pour lutter contre la rétention d’eau, il est également conseillé d’éviter certaines boissons telles que l’alcool ou les sodas. En effet, l’alcool induit une déshydratation, tandis que les boissons gazeuses sucrées fatiguent les reins tout en augmentant la production d’insuline.


À la place, voici quelques exemples de boissons qui vont aider le corps à drainer l’accumulation d’eau :



Si l’œdème est lié à un mauvais retour veineux et que vous n’êtes pas sous traitement anticoagulant, nous vous recommandons d’opter pour une tisane bio spéciale circulation sanguine. Par exemple, la tisane à l’ortie piquante qui a un effet diurétique, ou la tisane à la vigne rouge qui dispose d’une action vasculoprotectrice.

🍵 Découvrez les multiples vertus santé du thé vert, l’une des meilleures boissons pour la rétention d’eau.

3. Privilégier les aliments qui favorisent le drainage et l’élimination de l’eau

Certains aliments ont aussi la capacité de favoriser l’élimination de l’eau en cas d’œdème. C’est le cas des fruits et légumes dits diurétiques, soit tous les végétaux qui augmentent la sécrétion d’urine : artichaut, courgette, concombre, céleri, asperge, laitue, épinard, agrumes, ananas, fraise, melon, etc.


De même, pensez à intégrer à vos repas quotidiens des aliments riches en potassium puisqu’ils contribuent à équilibrer les niveaux de sodium dans le corps. 


Quelques aliments riches en potassium sur lesquels miser : 



Les aliments riches en magnésium peuvent, quant à eux, aider à réguler le métabolisme hydrique.

En tête de liste, on retrouve :


Enfin, faites la part belle aux aliments qui contiennent beaucoup de fibres. Ils préviennent la constipation, et empêchent ainsi de retenir les selles composées majoritairement d’eau.


4. Modérer sa consommation de sel

Parfois, le simple fait de réduire sa consommation de sel suffit à éliminer la rétention d’eau rapidement. En effet, le sel est un véritable piège à eau ! Si vous en consommez trop, cela aura pour effet d’augmenter la charge hydrique et il sera alors plus difficile de l’éliminer naturellement.


L’une des meilleures solutions contre la rétention d’eau consiste donc à éviter les charcuteries, les fromages et les plats préparés bourrés de sodium, de sucre et d’additifs.


Par ailleurs, sachez qu’il peut être utile de diminuer la quantité de sel dans vos préparations maison. Misez sur les épices et aromates pour donner du goût à vos recettes, voire de la sauce tamari bio si vous appréciez la cuisine asiatique. 


Testez également des substituts au sel de table comme :

 



🧂 Apprenez-en plus sur les bienfaits du gomasio. Ce condiment très savoureux au petit goût de noisette torréfié fait partie des meilleures alternatives naturelles au sel de table.


5. Prendre des compléments alimentaires pour la rétention d’eau 

Vous voulez profiter des bienfaits des plantes drainantes et veinotoniques, mais vous n’aimez pas les tisanes ou les infusions ? Bonne nouvelle : certaines sont disponibles sous forme de compléments alimentaires. Il vous suffit de prendre vos gélules ou vos comprimés avec un verre d’eau, ce qui est à la fois plus rapide et plus pratique.


💊 Découvrez notre sélection de compléments alimentaires pour améliorer la circulation du sang. Vous retrouverez des incontournables comme les compléments à la vigne rouge, au Marron d’Inde et au Ginkgo Biloba. Pour le drainage de l’organisme et le bon fonctionnement des reins, vous avez aussi les compléments alimentaires à base de feuilles d’ortie.


6. Faire de l’exercice physique

Lorsque le corps est en mouvement, cela facilite la circulation sanguine tout en favorisant l’évacuation de l’eau via la transpiration. Ainsi, pour lutter contre la rétention d’eau, pratiquez un sport de cardio comme la course, la marche rapide, le vélo ou la natation. Le yoga, la gymnastique et le stretching sont également excellents pour le retour veineux.


Par ailleurs, évitez autant que possible de rester en position statique trop longtemps, que ce soit sur une chaise ou debout. Si votre travail vous y contraint, pensez à bouger et à vous étirer régulièrement.


7. Garder les jambes surélevées plusieurs fois par jour

Autre remède de grand-mère pour la rétention d’eau que vous connaissez peut-être déjà : s’allonger sur le dos, puis surélever les jambes pendant 15 à 20 minutes en plaçant des oreillers sous les pieds ou bien une cale sous le lit. Appliquer cette technique plusieurs fois par jour permettra d’activer la circulation du sang et de la lymphe.


8. Utiliser des huiles essentielles pour la circulation sanguine

Les huiles essentielles font aussi partie des meilleurs remèdes contre la rétention d’eau, tout particulièrement celles qui ont des bienfaits sur le réseau vasculaire et le système lymphatique.


👉 Dans notre collection d’huiles essentielles bio pour activer la circulation, vous retrouverez des essentiels comme l’essence de citron, l’HE de cyprès, l’HE de cèdre, ou l’HE de menthe poivrée. Chaque essence dispose de ses propres propriétés naturelles, mais elles ont toutes en commun la capacité de relancer la circulation et de soulager les membres gonflés.


Une fois diluée dans une huile végétale cosmétique, l’huile essentielle peut être appliquée en massage. Certaines essences étant appropriées à un usage interne, vous pouvez également les prendre par voie orale afin de profiter de leur effet drainant.



Toutefois, sachez que cette solution naturelle anti-rétention d’eau ne convient pas à tout le monde : sauf sur recommandation médicale, l’usage de l’aromathérapie est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux personnes souffrant de certains troubles. Consultez notre guide pour tout savoir sur les huiles essentielles, leurs contre-indications et les précautions d’usage à respecter.

9. Se préserver de la chaleur

La chaleur et les températures élevées peuvent aggraver la rétention d’eau. Dès lors, si vous voulez réduire les œdèmes, mieux vaut éviter de vous exposer au soleil, de trop chauffer votre logement ou de prendre des douches brûlantes. À l’inverse, l’eau froide peut soulager les zones gonflées (jambes, chevilles ou mollets).


10. Tester le drainage lymphatique manuel

Dernière solution naturelle pour soulager la rétention d’eau : faire un drainage lymphatique manuel. Cette technique de massage douce et lente a pour but de stimuler le flux de la lymphe, de lutter contre l’engorgement des tissus et donc de réduire l’accumulation de liquide dans certaines parties de l’organisme.


Si votre rétention d’eau est d’origine lymphatique, votre médecin traitant peut ainsi vous prescrire des séances de drainage lymphatique à réaliser chez un kinésithérapeute.


Combien de temps pour éliminer la rétention d’eau ?

La durée pour éliminer la rétention d’eau varie en fonction de plusieurs facteurs. Tout dépend des causes sous-jacentes, de la gravité du problème et des mesures que vous prenez afin d’y remédier.


Si la rétention d’eau résulte de facteurs temporaires (une consommation excessive de sel, une période de chaleur intense, un manque d’activité physique ou encore une immobilité prolongée), elle peut se résoudre d’elle-même une fois que la situation se normalise. En suivant tous les conseils évoqués précédemment, vous pouvez espérer combattre la rétention d’eau rapidement, en quelques jours.


En revanche, si vous faites de la rétention d’eau pour des raisons médicales (obstructions veineuses ou lymphatiques, insuffisance cardiaque ou encore anomalie rénale), il faudra beaucoup plus de temps pour aller mieux. Tout repose essentiellement sur le traitement préconisé par un professionnel de santé, même s’il reste très important d’adopter tous les bons gestes afin de limiter au maximum la rétention d’eau et de diminuer l’œdème.


Où trouver des solutions naturelles contre la rétention d’eau ?


Tisanes drainantes, substituts au sel, compléments alimentaires et huiles essentielles pour la circulation sanguine… Vous trouverez ces solutions naturelles pour la rétention d’eau en supermarché ou en magasin bio, voire en parapharmacie. Pour le bien-être de la planète et votre propre santé, nous vous conseillons de privilégier les produits dont les matières premières ont été cultivées en agriculture biologique (sans pesticides ni substances chimiques controversées).


🛒 Rendez-vous sur notre épicerie en ligne La Fourche : grâce à notre système d’adhésion, nous vous donnons accès au meilleur bio jusqu’à -50 % tout au long de l’année. Vous retrouverez des produits de référence tels que les compléments alimentaires Nat & Form, les huiles essentielles de Bonescient, ainsi qu’une large gamme d’infusions biologiques de la marque engagée L’Herbier de France.


    Vous aimerez lire aussi

    Huile d'olive comment choisir

    Santé

    Quelle est la meilleure huile d’olive ?

    7 critères pour bien choisir son huile d’olive et un comparatif des meilleures marques.

    Quelle huile démaquillante choisir

    Beauté

    Quelle huile démaquillante choisir ?

    Plus besoin de frotter avec acharnement pour enlever votre mascara ou votre fond de teint ...

    Le cumin bienfaits et recettes

    Santé

    Le cumin : bienfaits et recettes

    De son origine à ses bienfaits, en passant par son utilisation en cuisine, nous vous révél...