Engagements

Le vrai du faux du label bio

Par Delphine Le jeudi 29 juin 2023

Qu'est-ce que le label bio La Fourche

Selon le baromètre de l’Agence bio 2023, 61% des consommateurs français considèrent que le bio est avant tout du marketing (+17% par rapport à 2021 !). Il faut dire que ces dernières années, des industriels pas vraiment engagés ont largement contribué à créer de la confusion chez les consommateurs, à grand renfort de campagnes marketing jouant avec les codes du greenwashing, de packagings aux 50 nuances de vert et de “labels maison” ambigus.

Cette même étude souligne également que de plus en plus de français sont attentifs à l’impact de leur alimentation sur leur santé, sont préoccupés par la présence de perturbateurs endocriniens dans leur produits du quotidien et souhaitent que leur modes de vie ait moins d’impacts négatifs sur les écosystèmes. Autant de critères qui sont pris en compte… dans le cahier des charges du label bio !

Alors peut-on faire confiance au “bio” ? Qu’est-ce que ça veut dire “être bio” ? Comment reconnaître les produits bio ? Comment sont-ils vraiment contrôlés ? Et quelles sont les limites du label bio ? On vous explique tout et on vous raconte aussi comment à La Fourche notre lien avec de plus petits producteurs nous permet d’aller au delà du label bio !

Qu’est-ce qu’un produit bio ?

Le label bio s’applique aux produits agricoles et aux denrées alimentaires qui sont issus de l’agriculture dite “biologique”. L’agriculture biologique répond à un cahier des charges constitué et valable à l’échelle européenne et à l’espace économique européen. Les produits bio français et les produits bio venus d’Espagne, de Norvège ou de Pologne sont donc soumis exactement au même cahier des charges.

Parmi les critères du cahier des charges de l’agriculture biologique, on retrouve notamment :

  • l’interdiction de produits chimiques de synthèse comme les pesticides, les antifongiques, les désherbants, les engrais
  • l’interdiction des produits OGM (Organismes Génétiquement Modifiés)
  • le respect du bien-être animal (pour les œufs bio les poules doivent obligatoirement être élevées en plein air, le lait bio doit provenir de vaches ayant accès aux pâturages…)

Côté produits transformés, il faut que les ingrédients utilisés soient minimum à 95% issus de l’agriculture biologique pour qu’un produit puisse être labellisé bio, ainsi que tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement. Pourquoi 95% ? Parce que certains ingrédients ne sont parfois pas labellisables en bio (comme le sel ou l’eau par exemple).

Pour avoir un ordre de grandeur : dans un produit conventionnel, il y a près de 400 intrants autorisés. En agriculture biologique, les intrants sont limités : seulement 130 intrants naturels peuvent être utilisés (beaucoup moins controversés que ceux du conventionnel).

Quels labels bio existent pour les produits alimentaires ?

Deux labels officiels bio existent symbolisés par le logo Eurofeuille ou A/B.

Logo Eurofeuille et A/B

L’Eurofeuille est le seul label bio officiel à l’échelle européenne. Ce logo communautaire est obligatoire pour les produits bios. Il doit être accompagné d’une mention précisant l’origine des matières premières ainsi que du numéro de l’organisme certificateur.

La réglementation de ce label est exactement la même pour tous les pays européens. Un produit italien ou allemand labellisé bio aura donc rempli exactement les mêmes critères qu’un produit français.

L’Eurofeuille représente le label bio Européen, et A/B le label bio français. Mais ces 2 labels sont interchangeables car ils correspondent au même cahier des charges et aux mêmes contrôles. Le Label A/B continue d’être utilisé en France car il est simplement mieux reconnu par les consommateurs

Quels contrôles sont faits sur les produits labellisés bio ?

Les produits labellisés bio doivent comporter une mention précisant l’origine des matières premières ainsi que le numéro de l’organisme certificateur du fabricant du produit. Car tous les produits bio sont régulièrement audités par des organismes pour vérifier leur conformité au cahier des charges dans le temps.

Il y a au minimum un audit par an sur les parcelles cultivées en agriculture biologiques et sur les produits labellisés bio. Et tous les acteurs de la chaine sont contrôlés !

À La Fourche, nous sommes audités par l’organisme Bureau Veritas, notamment sur la traçabilité de nos produits (nous devons afficher clairement le label Eurofeuille, le code de l'organisme certificateur obligatoire pour tous les produits BIO, etc…). Lors de cet audit, l’organisme certificateur vient visiter notre entrepôt et vérifie la conformité de certains produits au hasard ainsi que le respect des conditions d’hygiène et d’entretien de chaque espace.

Nous avons également un plan de contrôle inopiné avec un laboratoire accrédité indépendant appelé Eurofins. Ce plan n’est pas obligatoire mais nous donne une assurance supplémentaire que nos produits sont conformes au label. On s’assure qu’ils ne contiennent pas de pesticides, de métaux lourds, mycotoxines, ni d’OGMs... Ces contrôles permettent aussi de vérifier par exemple que nos huiles d’olive sont bien extra vierges. Toutes ces analyses sont faites en supplément de celles réalisées directement par nos fournisseurs et producteurs.

Plan de contrôle des produits La Fourche

🌱 Si vous êtes curieux : tous les certificats bio sont des données publiques, il est possible de les consulter sur un portail européen ouvert à tous.

À quoi correspond la mention “en conversion vers l’agriculture biologique” ?

Lorsqu’un agriculteur décide de passer de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture biologique, il doit passer par une période de conversion durant laquelle il va être surveillé de près. Il respecte dès le départ toutes les règles de l’agriculture bio et est soumis aux mêmes tests de la part des organismes certificateurs... mais encore plus souvent !

Lors cette période de transition qui dure de 2 à 3 ans, il lui est interdit d’apposer la mention bio sur ses produits. Cela représente un gros manque à gagner pour ces producteurs qui doivent à la fois financer la mise en place de nouvelles méthodes de culture et payer les organismes certificateurs, sans pouvoir aligner leurs tarifs à ceux des produits certifiés bio. C’est pourquoi certains mentionnent cette période “en conversion” sur leurs étiquettes.

Bouteille BioDemain en transition vers l'agriculture bio

Quels labels et certifications existent pour les produits cosmétiques et non comestibles ?

La réglementation “agriculture biologique” est réservée aux produits organiques comestibles et aux denrées alimentaires. Et qu’en est-il pour les produits cosmétiques et d’entretien ?

Une petite part des produits d’hygiène et d’entretien sont composés à 100% d’ingrédients comestibles peuvent dans ce cas être labellisés bio au même titre que les produits alimentaires. C’est le cas par exemple des huiles essentielles, des eaux florales ou des huiles végétales cosmétiques pures (huile de jojoba, de coco ou d’argan).

Aromathérapie La Fourche

En revanche, certains produits comme l’huile de ricin ou les produits composés de plusieurs éléments non comestibles ne peuvent pas entrer dans la classification bio. Pour ces produits, il existent d’autres labels d’un niveau d’exigence élevée. Ces labels interdisent notamment certains actifs et produits issus de la chimie ou reconnus comme néfastes pour l’environnement ou pour la santé.

Parmi les organismes certificateurs les plus connus et utilisés, il y a notamment ECOCERT et son label COSMOS (Organic ou Natural). C’est le cahier des charges que nous suivons pour nos produits cosmétiques de La marque La Fourche.

Cosmos Natural et Organic

Un produit de beauté est certifié COSMOS ORGANIC seulement si :

  • 95% au minimum des végétaux qu’il contient sont biologiques
  • 20% d'ingrédients biologiques au minimum sont présents dans la formule au total (10% pour les produits à rincer)
  • il ne contient aucun des ingrédients compris dans une liste noire éditée par le label
  • Le choix de l’emballage doit lui aussi être validé par Ecocert

La certification COSMOS NATURAL, quant à elle, va être utilisée pour des produits des produits ayant une part d’ingrédients non biologiques plus grande mais correspondant au cahier des charges du label COSMOS. Les produits finaux doivent être aussi composés minimum à 95% de ces matières premières naturelles, excluant une liste de noire d’ingrédients.

Côté produits d’entretien, La Fourche respecte le cahier des charges Ecocert Ecodétergents.

Celui-ci garantit que :

  • les ressources d’origine naturelle sont biologiques
  • les procédés de transformation du produit final sont respectueux de l’environnement.
  • le produit ne contient aucun ingrédient controversé issu de la pétrochimie
  • une gestion responsable des ressources naturelles (y compris du côté des emballages)

Comment La Fourche va plus loin que le label bio ?

On le sait, le label bio est très complet mais il n’est pas parfait. Aujourd’hui, il est par exemple possible d’acheter des tomates labellisées agriculture biologique qui auront poussé sous serres chauffées*, des champignons prédécoupés dans des barquettes en plastiques ou du café qui ne rémunère pas son producteur… un bilan qui peut au final être assez mitigé !

C’est pour cette raison qu’à La Fourche, dès que c’est possible, nous faisons un pas supplémentaire pour que notre démarche soit la plus engagée possible. Que ce soit dans la sélection de producteurs engagés et de produits pas ou peu transformés, la réduction de nos emballages, le choix du Commerce Equitable lorsque c’est possible ou de labels encore plus engagés comme Bio cohérence ou Nature & Progrès nous cherchons au quotidien comment mieux protéger notre planète.

Des recettes les plus simples possibles, sans ingrédients controversés, au faible impact carbone

Nous portons la plus grande attention à la recette de nos produits de la marque La Fourche. Moins il y a d’ingrédients, moins il y a de risque de voir un mauvais élève se glisser sur l’étiquette !

Nous essayons donc de simplifier au maximum les recettes et d’éviter les produits transformés pour ne garder que l’essentiel. Ce qui vous fera saliver de plaisir dans notre sauce provençale, ce sera le bon goût de la tomate, pas les additifs ! Regardez vous-mêmes les étiquettes de nos produits de la marque La Fourche, vous y trouverez la plupart du temps très peu d’ingrédients, juste l’essentiel.

Notre mot d’ordre : “quand il y a un doute, il n’y a pas de doute !”. Nous avons supprimé de nos recettes tous les ingrédients qui aujourd’hui sont questionnés, soit pour leur impact environnemental, soit sur la santé. Sur les produits de la marque La Fourche, oust l’huile de palme responsable de déforestation. Bye bye aussi les ingrédients controversés de certains cosmétiques et produits d’entretien comme les tensioactifs. Vous pouvez aller vérifier, nos cosmétiques de la marque La Fourche font partie des bons élèves sur InciBeauty !

En étudiant de plus près l’offre de nos concurrents, nous avons aussi constaté que nous avons 50% de plus de produits de notre marque La Fourche ayant un Ecoscore A ou B par rapport aux marques de distributeurs des supermarchés traditionnels*.

*SOURCE: Nature 2021 study ; Carbone4 La Fourche Private Label vs non-fresh private labels (Naturalia, Biocoop, La Vie Claire, Carrefour, Leclerc, Intermarché) based on OpenFoodFact data

Des producteurs locaux et engagés

Parmi les critères les plus importants que nous regardons pour ajouter un produit à notre catalogue : la provenance des matières premières. On ne va pas chercher à l’autre bout de la planète ce que l’on peut trouver dans le champ d’à côté. Et surtout on regarde attentivement les modes de production utilisés pour qu’ils soient les plus respectueux possibles.

Pour nos produits de la marque La Fourche, ce sont nos adhérents qui votent directement sur les origines des matières premières grâce à notre calcul de l’impact carbone associé.

Pour les produits de notre marque La Fourche : nos fournisseurs sont à 80% localisés en France. Par exemple notre sauce pesto La Fourche est faite avec du basilic français, une exception sur ce type de produit !

Ayant des volumes de commande qui restent à taille humaine, nous pouvons également travailler avec de petits producteurs européens eux aussi engagés dans la transition écologique. On choisit donc nos fournisseurs parce qu’ils regardent leur impact sur toute la chaîne de production.

C’est le cas par exemple pour notre fournisseur huile d’olive extra vierge italienne. De la récolte à la mise en bouteille, tout se fait sur place en Calabre au sein d’une entreprise familiale, ce qui permet d'avoir une traçabilité complète et un bilan carbone plus bas en évitant le transport des olives entre leur lieu de culture et de transformation.

Des produits labellisés Commerce équitable

Certains produits ne poussent pas sous nos latitudes et il faut nécessairement aller les chercher un peu plus loin. Lorsque c’est le cas, nous veillons à ce que ces ingrédients soient cultivés en respectant aussi les conditions de travail des producteurs.

100% de nos références de chocolat, café, thé, produits à base de coco… de la marque La Fourche sont par exemple labellisées Commerce Equitable. Et dès que c’est possible, nous allons aussi chercher des produits Commerce Equitable sur nos produits en vrac : sucre, quinoa…

Labels Commerce équitable

Selon les produits, les labels Commerce Equitable peuvent être les suivants : Bio Partenaire, Fairtrade/Max Havelaar, Fair for Life, WFTO… Ces labels assurent une juste rémunération et des conditions de travail équitables pour les cultivateurs de ces matières premières qui poussent le plus souvent dans des pays qui n’ont pas le même encadrement du droit du travail.

Comme il n’y a pas que dans les pays lointains qu’il y a des problématiques autour de la rémunération des producteurs, de nouveaux labels de commerce équitable dits “Nord-Nord” se sont développés. Par exemple, notre lait de vache français de la marque La Fourche est labellisé équitable, avec le label AgriEthique France. Celui-ci garantie une rémunération stable et juste aux éleveurs laitiers, via des accords de volumes entre le distributeur, les laiteries et les coopératives de producteurs sur 3 ans.

Des fruits et légumes frais bien faits !

Depuis quelques mois, nous proposons des fruits et légumes frais à nos adhérents vivant en Ile-de-France. Pour nos fruits et légumes, on favorise le local au maximum. Et dès que c’est possible, nous passons en direct avec des producteurs locaux. Oignons, pommes de terre, courges, échalottes ou champignons viennent tout droit de chez le producteur !

Chez nous, pas de gâchis, on accepte tous les calibres, sans exclusion. Pas question de faire du gaspillage comme c’est souvent le cas en grande distribution qui refuse les fruits et légumes jugés trop petits ou trop gros. Une démarche qui nous permet de sauver de la poubelle des produits parfaitement bons et de les proposer à petits prix !

Cette offre n’a de sens d’un point de vue écologique que si ces fruits et légumes sont bien cultivés en respectant les écosystèmes dans leur ensemble. Nous ne nous fournissons donc pas auprès de producteurs qui feraient pousser leurs tomates sous serres chauffées, une méthode de cultivation qui ne s’alignerait pas avec notre philosophie*.

*Le label bio garantie toutefois un respect écologique global : La décision Le Cnab, Comité national de l’agriculture biologique, du 11 juillet 2019, a statué que : le chauffage des serres est possible uniquement dans le respect des cycles naturels, il est donc interdit pour tous les fruits et légumes entre le 21 décembre et le 30 avril. Depuis janvier 2020, les producteurs ont également l’obligation en bio d’utiliser uniquement des énergies renouvelables pour chauffer les serres. L’ensemble de ces dispositions ne s’applique pas à la production de plants.

Vous aimerez lire aussi

lait végétal

Santé

Tout savoir sur les laits végétaux : quels bienfaits et lequel choisir ?

Qu’appelle-t-on “laits végétaux” ? Quelles différences existe-t-il entre ceux-ci et commen...

huile d'olive bio

Engagements

L'huile d'olive Gabro x La Fourche : interview de Francesco et Nathan

Découvrez notre partenariat avec Gabro, le producteur de notre huile d'olive co-créée avec...

Santé

Quels sont les meilleurs anti-inflammatoires naturels ?

Aliments, épices, huiles essentielles, infusions de plantes… Voici la liste des meilleurs ...