Engagements

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Par Amirah Le vendredi 28 mai 2021

lutte gaspillage alimentaire

Il nous est déjà tous arrivé de jeter de la nourriture qui trainait depuis trop longtemps dans un réfrigérateur ou un placard. Individuellement, ce gâchis alimentaire peut paraître insignifiant. Pourtant, le gaspillage de denrées comestibles est un phénomène global qui entraîne d’importantes conséquences économiques, sociales et environnementales. Qu’il soit le résultat d’une surconsommation ou de pertes alimentaires tout au long de la chaîne d’approvisionnement, nous pouvons tous lutter contre le gaspillage alimentaire. La clé ? Changer progressivement nos habitudes de consommation et miser sur l’action collective. Des lois anti-gaspi aux astuces pour réduire ses déchets alimentaires, découvrons ensemble les différentes solutions contre le gaspillage domestique.

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Qu'est-ce que le gaspillage alimentaire ?

Le gaspillage alimentaire désigne le fait de perdre ou de jeter de la nourriture encore consommable. Ce terme englobe les pertes de nourriture destinée à l’Homme depuis la production des aliments jusqu’à la commercialisation et l’achat par les consommateurs, en passant par la transformation et le transport des produits.

« Toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à un endroit de la chaîne alimentaire est perdue, jetée, dégradée » relève donc du gaspillage alimentaire en France selon la Loi du 11 février 2020.

En 2016, l’ADEME (Agence de la transition écologique) évalue à 10 millions de tonnes par an ce gâchis de nourriture comestible par les Français. Lorsqu’on analyse les déchets alimentaires au niveau domestique, on se rend compte que chaque habitant jette en moyenne 30 kg de nourriture par an, dont 7 kg de produits alimentaires qui sont encore sous emballage !

Au niveau mondial, ces chiffres sont encore plus alarmants. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), un tiers de la production mondiale de nourriture serait gaspillé chaque année. Or, le quart de ce gâchis alimentaire suffirait à mettre un terme à l’insécurité alimentaire qui touche près de 690 millions de personnes à travers le globe.

Les conséquences écologiques, sociales et économiques du gaspillage alimentaire

Gaspiller des denrées alimentaires n’est pas sans conséquences. Concrètement, cela signifie que nous produisons de la nourriture pour rien. Moralement et socialement, le gaspillage de denrées alimentaires est donc inacceptable quand on sait que la famine et la malnutrition concernent 1 personne sur 9 dans le monde. 

Par ailleurs, le coût économique du gaspillage alimentaire a été évalué par l’ADEME à 16 milliards d’euros rien qu’au niveau de la France. À ces pertes financières « directes » s’ajoutent différents types de coûts annexes liés à la production agricole, au transport, à l’emballage et à la gestion des déchets alimentaires.

L’impact environnemental est lui aussi très important. Des études ont permis de quantifier l’empreinte écologique du gaspillage alimentaire à toutes les étapes de la chaîne alimentaire. Au total, 28% des terres agricoles dans le monde et 250 km³ d’eau sont utilisés chaque année afin de produire de la nourriture qui ne sera jamais mangée. 

L’agriculture conventionnelle est responsable de la pollution de l’eau et des sols en raison des produits chimiques utilisés pour la culture des aliments. Elle participe également à la destruction d’habitats pour la faune, ce qui engendre une menace pour la biodiversité. Exploiter des ressources naturelles pour produire des denrées qui finiront à la poubelle est donc un non-sens écologique.

Enfin, le gaspillage alimentaire contribue à l’émission de gaz à effet de serre. Les recherches menées par la FAO ont montré que si le gaspillage de nourriture était un pays, il serait le troisième plus grand pollueur de la planète. Chaque année, les pertes de nourriture généreraient ainsi 1,5 gigatonne d'équivalent en dioxyde de carbone.

gaspillage alimentaire

Quelles solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Le gâchis de produits alimentaires n’est pas une fatalité. Quelques astuces anti-gaspillage et de bonnes pratiques peuvent nous aider à réduire considérablement la quantité de nourriture jetée. Alors, comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? Voici plusieurs solutions pratiques qui font la différence au quotidien.

Des lois contre le gaspillage alimentaire

Depuis 2013, les pouvoirs publics français se sont engagés à travers différentes lois sur le gaspillage alimentaire.

On dénombre quatre mesures phares :

  1. Le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire ;
  2. la loi Garot ou loi anti-gaspillage alimentaire ;
  3. la loi EGAlim ;
  4. la loi AGEC ou loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.

À travers plusieurs obligations et interdictions, la législation encadre la gestion des déchets alimentaires des producteurs, des restaurateurs, des commerces et des ménages en France.

Elle encourage également les initiatives en faveur d’un système alimentaire durable :

  • le recensement et la valorisation des initiatives anti-gaspi ;
  • l’achat de produits alimentaires en vrac ;
  • le recours à des associations d’aide alimentaire pour des dons de nourriture ;
  • une clarification concernant l’étiquetage des produits et les dates de péremption ;
  • un partenariat avec l’Éducation nationale pour mener des actions de sensibilisation sur le gaspillage alimentaire.

Astuces anti-gaspi à la maison

Certaines astuces anti-gaspi permettent de limiter le gaspillage domestique.

Vous pouvez par exemple adopter les bons réflexes pour conserver plus longtemps des aliments : les mettre sous-vide ou encore découper puis congeler vos herbes dans un bac à glaçons. Par ailleurs, certains fruits et légumes doivent être stockés dans des lieux différents, pour qu'ils ne germent pas de manière précoce.

Acheter des produits alimentaires en vrac constitue également une bonne solution pour stocker uniquement la quantité de nourriture qui vous est nécessaire. Cerise sur le gâteau : vous réduirez vos déchets plastiques et les emballages à usage unique !

Ranger son frigo pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Organiser son réfrigérateur permet de réduire la quantité d’aliments jetés régulièrement à la maison. Pour ce faire, mettez bien en évidence dans votre frigo les produits qui doivent être mangés en priorité. Si vous ne souhaitez pas consommer rapidement un aliment périssable, n’hésitez pas à le congeler en respectant la chaîne du froid.

De même, emballez votre nourriture dans des boîtes en verre ou enveloppez vos fruits et légumes entamés dans des emballages naturels en cire d'abeille.

Les aliments ont également une place dans le frigo pour mieux se conserver, par exemple les fruits et les légumes peuvent être mis en bas alors que les aliments crus comme le poisson seront placés dans la zone la plus froide du frigo à savoir en haut.

Cuisiner des recettes anti-gaspi et les restes

Et si vous appreniez à utiliser les restes de repas ou les produits défraîchis pour confectionner de nouveaux plats ? Cuisiner les restes est à la fois économique et écologique. Recycler du vieux pain pour faire une chapelure ou réaliser une délicieuse tarte salée avec un fond de ratatouille : toutes les idées sont bonnes pour donner une seconde vie à vos plats.

N’oubliez pas d’utiliser votre marc de café, vos épluchures de légumes ou encore vos peaux de banane pour des préparations culinaires aussi savoureuses qu’étonnantes ! Saviez-vous que l’eau de cuisson de vos pois chiches peut servir pour préparer une mousse au chocolat anti-gaspi ?

cuisiner anti-gaspi

Éviter la surconsommation pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Au-delà de la nourriture que l’on jette régulièrement à la poubelle, il existe un autre type de gaspillage caché : la surconsommation de nourriture. Cela désigne le fait d’acheter et de manger trop d’aliments par rapport à nos besoins réels. Cet excès alimentaire n’est ni bon pour l’environnement, ni bénéfique pour notre santé.

Des petites astuces très faciles peuvent être mises en place comme acheter au poids vos pâtes, vos céréales ou vos légumineuses est un excellent moyen pour éviter au maximum une surconsommation alimentaire.

Pour lutter contre la surconsommation, il est également possible :

  • d’établir un menu pour la semaine à partir de nombre de repas consommés à la maison et de personnes à table ;
  • de faire une liste de courses à partir de ce menu ;
  • de privilégier des plats équilibrés et rassasiants ; 
  • d’éviter de faire les courses le ventre vide ou dans des grandes surfaces avec un choix énorme de produits afin de prévenir des achats compulsifs.

Faire un compost maison pour réduire ses déchets

Il n’est pas toujours possible de cuisiner des déchets alimentaires comme des épluchures ou des fanes de légumes. Heureusement, il existe une alternative écologique : faire un compost maison.

Pour cela, équipez-vous d’un bac en bois ou d’un lombricomposteur. Grâce à la décomposition progressive de tous vos résidus organiques, vous obtiendrez un engrais naturel pour nourrir votre jardin.

compost maison

Maîtriser les dates de péremption pour éviter le gaspillage alimentaire

Connaissez-vous la différence entre DLC, DLUO et DDM ? Faire la distinction entre ces trois types de dates peut vous aider à sauver de nombreux aliments.

La DLC indique la date limite de consommation d’un produit alimentaire. Elle ne doit pas être dépassée afin d’éviter tout risque d’intoxication.

La DLUO est la date limite d’utilisation optimale. Ce terme a été remplacé par la date de durabilité minimale ou DDM. Le produit porte alors la mention « À consommer de préférence avant le… », ce qui n’exclut pas de le consommer après la date indiquée. Passé ce délai, l’aliment aura juste perdu son arôme, un peu de sa qualité gustative ou de ses propriétés nutritionnelles.

Notez que certains produits comme le miel ou le sucre ne se périment jamais. Ces aliments se conservent donc indéfiniment dans vos placards !

Astuces anti-gaspi en dehors de la maison

Chez vous comme à l’extérieur de la maison, il est tout à fait possible d’éviter le gaspillage de nourriture. Si vous mangez dans une cantine d’entreprise, prenez uniquement ce qui vous fait envie, même si les portions peuvent être généreuses.

Au restaurant, si votre assiette est trop copieuse, emportez vos restes dans un « doggy bag ». Les restaurateurs doivent être en mesure de vous fournir un contenant propre et adapté à votre plat.

Utiliser des applications anti-gaspillage au quotidien

Il existe de multiples applications pour lutter contre le gâchis alimentaire. Une fois installées sur un appareil mobile, il suffit de les utiliser régulièrement pour adopter de nouvelles habitudes de consommation. Ces applis anti-gaspi permettent de réduire ses propres déchets alimentaires ainsi que ceux des commerces locaux.

Frigo Magic : cuisiner avec ce qu'on a dans le frigo

Parmi nos déchets alimentaires se trouvent bien souvent des restes de plats déjà entamés, ainsi que des fruits et des légumes qui ont commencé à dépérir.

Ainsi, l’application Frigo Magic permet de limiter le gaspillage en proposant des idées de préparations à partir de ce que vous avez déjà dans votre réfrigérateur. Vous ne savez pas quoi faire d’une moitié de citron, de vieux restes de riz ou encore d’un morceau de poulet rôti ? Frigo Magic recense plus de 21 000 000 combinaisons de recettes !

Vous pouvez indiquer si vous avez un régime particulier et lister les ustensiles que vous possédez pour cuisiner. En bonus, l’application vous renseigne sur les apports nutritionnels et l’Eco-score de chaque plat.

Phenix et Too Good to Go : des invendus à petits prix

Il n’y a pas qu’à la maison que certains aliments finissent à la poubelle. Les supermarchés, boulangeries, épiceries, hôtels, cafés, restaurants et stations-service sont parfois obligés de se débarrasser des invendus ou des excédents de stocks de produits frais.

Des applications anti-gaspi comme Phenix ou Too Good to Go permettent d’éviter ces pertes alimentaires. Chaque jour, connectez-vous sur l’interface de l’un de ces outils afin de voir la liste des invendus des commerces à proximité de chez vous. Vous pourrez ainsi réserver un panier puis le récupérer directement chez le professionnel concerné.

En fonction des produits disponibles, vous pourrez acheter des viennoiseries, des sandwichs, des desserts, des boissons, des plats préparés voire des fruits et légumes frais à moindre coût. Une belle manière de manger anti-gaspi et à petit prix !

applications anti-gaspi

Geev et HopHopFood : les dons alimentaires

En plus de combattre le gaspillage de produits alimentaires, l’application HopHopFood se donne pour objectif de lutter contre la précarité et l’insécurité alimentaire. Le principe est très simple : les commerces de bouche ou les particuliers peuvent passer par cet outil pour donner de la nourriture non entamée à des personnes fragilisées.

Dans le même esprit, Geev favorise le don d’aliments. Cette solution est idéale si vous partez en vacances alors que votre frigo est encore rempli. Donner gracieusement ces denrées constitue un beau geste d’anti-gaspi solidaire.

We act for Good par WWF : des défis éco-responsables pour adopter de bonnes habitudes

We act for Good est une plateforme digitale lancée par le Fonds Mondial pour la Nature (WWF). Elle se présente comme un programme transformationnel sur-mesure pour vous aider à passer à l’action via plusieurs centaines de défis dans différents domaines : zéro déchet, transport, économie d’énergie ou encore bien manger.

Grâce à cette application anti-gâchis, vous aurez accès à de nombreuses astuces pour consommer de manière responsable, avec des recettes et des tutoriels à imprimer. Très ludique, cette application va donc vous encourager à adopter de nouvelles habitudes alimentaires, en lien avec les produits de saison par exemple.

Vous aimerez lire aussi

gaspillage alimentaire

Engagements

Tout savoir sur le gaspillage alimentaire

Combien gaspillons-nous de denrées comestibles en France et dans le monde ? Comment expliq...

surconsommation alimentaire

Engagements

Tout savoir sur la surconsommation alimentaire

Quelles sont les conséquences de la surconsommation alimentaire et comment lutter contre c...

légumes bio

Engagements

5 conseils pour consommer responsable

Depuis quelques années, on a pris conscience de l’impact de notre consommation quotidienne...