Santé

Huile de colza : bienfaits et cuisson

Par Amirah Le jeudi 3 février 2022

Champ de colza

Dans la famille des huiles alimentaires, nous demandons l’huile de colza! Presque aussi appréciée des Français que l’huile d’olive, elle orne les tables à l’heure du repas et sert régulièrement à préparer de bons petits plats en cuisine. Si sa qualité gustative est indéniable, ce n’est pas l’unique raison de ce succès. En effet, cette huile végétale issue de la trituration des graines de colza est d’une incroyable richesse nutritionnelle. 

Allons donc décortiquer ensemble les bienfaits de l’huile de colza. On vous dit aussi tout sur les manières de la cuisiner pour profiter au mieux de ses vertus santé. Attention, toutes les huiles à base de colza ne se valent pas… si vous voulez comprendre comment choisir les meilleurs produits, c’est par ici !

Quels sont les bienfaits de l’huile de colza ?

Valeurs nutritionnelles de l’huile de colza

L’huile de colza (aussi appelée, huile de canola) est naturellement riche en matières grasses et plus particulièrement en acides gras dits essentiels : oméga-3 et oméga-6. Ces lipides (dont l’acide linoléique et l’acide alpha linolénique) sont indispensables pour le bon fonctionnement de notre cerveau et de notre système nerveux. Cependant, l’organisme humain est incapable de les produire par lui-même. Tout repose donc sur notre alimentation.

D’après les données de la table Ciqual, voici dans les grandes lignes la valeur nutritionnelle de l’huile de colza pour 100 g :

  • 7,26 g d’acides gras saturés ;
  • 59,7 g d’acides gras mono-insaturés ;
  • 26,9 g d’acides gras polyinsaturés ;
  • 7,7 mg de vitamine E ;
  • 71,3 µg de vitamine K1.

L’huile végétale de colza fait partie des huiles les plus équilibrées en matière d’acides gras insaturés, avec un très bon ratio oméga-6/oméga-3. Or, en Occident, nous avons tendance à avoir une alimentation trop riche en oméga-6 et inversement, trop pauvre en oméga-3.

Selon l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), ce déséquilibre nutritionnel en défaveur des acides gras oméga-3 peut nuire à notre bien-être physique. Il provoquerait une prise excessive de poids (à l’origine de l’obésité) chez les individus ainsi que des troubles inflammatoires.

Le principal bienfait de l’huile de colza est donc de permettre un apport suffisant et équilibré en acides gras essentiels. En intégrant chaque jour à vos menus (déjeuner, collation et/ou dîner) de l’huile de colza, vous apportez à votre corps ce dont il a besoin pour être en forme.

Des études scientifiques font d’ailleurs état du lien entre huile de colza et santé, notamment en raison de ses propriétés antioxydantes. De même, grâce à l’acide linoléique, cette huile végétale limiterait les risques de maladies cardiovasculaires en chassant le cholestérol LDL. Celui-ci est considéré comme un « mauvais » cholestérol parce qu’il entrave les artères.

Champ de colza

Comment choisir son huile de colza ?

Si vous souhaitez acheter de l’huile de colza de qualité, nous vous recommandons d’opter pour de l’huile de colza bio.

En effet, l’agriculture biologique garantit des graines de colza saines et totalement exemptes de pesticides et d’OGM. En outre, le mode de production écologique est gage de qualité nutritive : plusieurs études ont réussi à démontrer que les aliments certifiés bio concentrent davantage de nutriments que les produits issus de la filière conventionnelle.

En choisissant un produit labellisé AB, vous bénéficiez de tous les bienfaits de l’huile de colza.

Par ailleurs, il est important de distinguer :

  • huile de colza raffinée ;
  • huile vierge de colza.

La différence repose sur le mode d’extraction de ces deux huiles d’origine végétale. La première est une huile alimentaire « standardisée » : les graines de colza sont chauffées, pressées et mélangées à un solvant. Résultat : l’huile de colza raffinée se conserve plus longtemps, mais n’a quasiment pas d’odeur ni de goût. De même, le raffinage de l’huile de colza détruit toutes les propriétés nutritionnelles du produit.

À l’inverse, l’huile vierge de colza bio ne subit aucun traitement et ne contient pas de substances étrangères. L’extraction se fait à froid avec une presse, de façon à conserver tous les arômes et surtout la totalité des bénéfices nutritifs.

Seule l’huile de colza crue (vierge et extraite à froid) conserve tous ses nutriments !

En définitive, la meilleure huile de colza bio est une huile de colza bio première pression à froid d’origine européenne ou française.

Comment manger l’huile de colza ?

Comme beaucoup d’autres huiles végétales alimentaires riches en acides gras oméga-3, l’huile de colza supporte très mal d’être chauffée ou bien d’être utilisée pour faire frire ou rôtir des aliments. Or, il est très important de conserver les caractéristiques physico-chimiques et organoleptiques des huiles végétales pressées à froid.

Ainsi, l’huile de colza bio s’emploie presque toujours pour assaisonner vos assiettes, au même titre que l’huile de noix, l’huile de noisette ou l’huile de lin. Afin de profiter des bienfaits de l’huile de colza, utilisez-la nature ou dans un mélange froid, sans la chauffer.

N’hésitez pas à varier les utilisations de l’huile de colza en cuisine :

  • dans une vinaigrette avec de la moutarde bio et du vinaigre de Xérès (elle se mariera extrêmement bien avec notre recette de salade de fèves et graines germées) ;
  • dans une mayonnaise maison (en version classique ou végane, avec de la purée d’amandes bio comme substitut aux œufs) ;
  • sur une salade composée avec des noix ;
  • sur un plat de crudités (betterave, carottes, endives, etc.) ;
  • sur un tartare de légumes du soleil ;
  • sur un filet de poisson cuit à la vapeur.

Les adeptes du « Miam-ô-fruit » (un petit-déjeuner fruité) utilisent même de l’huile de colza pour bien démarrer la journée.

La particularité de l’huile de colza à froid : un goût intense se rapprochant sensiblement de celui du chou. Son parfum fruité reste toutefois délicat et sublime n’importe quelle préparation culinaire salée ou sucrée.

Notez qu’en dépit du fait que la cuisson de l’huile de colza soit peu encouragée, il est tout de même possible d’utiliser une huile de colza raffinée en pâtisserie afin de remplacer le beurre. Dans un quatre-quarts ou un cake au yaourt, vous ne verrez pas de différence en matière de consistance et de texture !

huile de colza

Quelle quantité d’huile de colza par jour ?

L’ANSES mentionne une part de 35 à 40 % de lipides dans l’apport énergétique journalier. De petites quantités de matières grasses ajoutées permettent facilement d’atteindre cette recommandation nutritionnelle.

Concrètement, il est question de consommer 3 à 4 cuillères à soupe d’huile végétale alimentaire au quotidien, en variant les sources de nutriments et en privilégiant les acides gras de qualité. Cette quantité concerne aussi bien une utilisation à froid (sous forme d’huile pour un assaisonnement) que pour la cuisson.

Vous pouvez donc opter pour 2 cuillères à soupe par jour d’huile de colza pressée à froid, en complément de 2 cuillères à soupe d’huile d’olive bio par exemple. Celle-ci se prête beaucoup mieux aux températures modérées, voire élevées.

Cette combinaison vous permet de combler vos besoins physiologiques en lipides et tout particulièrement en acides gras essentiels.

Comment conserver l’huile de colza ?

Toutes les huiles alimentaires bio doivent être conservées dans une bouteille en verre, à l’abri de la lumière et de la chaleur. L’huile de colza n’échappe pas à cette règle et nécessite encore plus de précautions puisqu’elle est très fragile. Votre contenant doit être bien hermétique afin d’éviter tout risque d’oxydation.

De ce fait, il est généralement conseillé de conserver l’huile de colza au réfrigérateur ou, à défaut, dans un endroit frais et bien sombre. Dans des conditions optimales de stockage, vous pourrez garder votre huile de colza une année entière ! Si la bouteille d’huile de colza bio n’est pas encore entamée, elle se conserve deux ans sans aucun problème.

En revanche, si vous constatez que votre huile de colza a une odeur, un goût ou un aspect qui sort de l’ordinaire, il est préférable de ne plus l’utiliser. Il est possible qu’elle soit périmée ou qu’elle ait été mal conservée une fois la bouteille ouverte. Pensez à consulter la date indiquée après la mention « À consommer de préférence avant le… » : ce n’est qu’une indication, mais elle peut se révéler utile en cas de doute.

Quels bienfaits de l’huile de colza pour la peau et les cheveux

Outre les bienfaits de l’huile de colza sur le système nerveux et sur la santé cardiovasculaire, cette huile végétale possède également des vertus hydratantes. Vous pouvez vous en servir comme huile de massage pour le corps afin de chouchouter et adoucir votre peau. Vous avez aussi la possibilité de l’employer dans un DIY de soin pour le visage afin d’avoir bonne mine. Effet garanti et teint éclatant, même en hiver !

Quel rapport entre huile de colza et peau ? Source de vitamines et d’oméga-3, l’huile de colza bio permet de prévenir le vieillissement cutané et donc de préserver l’élasticité des peaux matures et sèches. Certains lui prêtent même des effets bénéfiques en cas de problèmes dermatologiques, mais on préférera d’autres huiles végétales aux propriétés cicatrisantes (huile de ricin bio par exemple).

Par ailleurs, on constate plusieurs bienfaits de l’huile de colza sur les cheveux. Appliquez cette huile végétale nourrissante sur votre cuir chevelu et vous arborerez une magnifique crinière souple et brillante ! 

Même si cela est moins connu du grand public, l’huile de colza pure s’utilise en cosmétique, tout comme l’huile de sésame ou l’huile d’argan. On retrouve parfois cet ingrédient de beauté 100 % naturel dans des savons bio.

Huile de colza pour la peau

Huile de colza dangers

Dans les années 1960, l’huile de colza avait mauvaise réputation puisqu’elle était soupçonnée de provoquer des problèmes cardiaques. En cause : sa forte teneur en acide érucique, un acide gras oméga-9 présent dans certaines huiles de la famille des brassicacées. Ce potentiel danger de l’huile de colza n’est plus d’actualité étant donné les nouvelles variétés de graines de colza cultivées. En Europe, la réglementation impose un taux d’acide érucique inférieur à 5 %. Toutefois, quelques recommandations s’imposent pour son utilisation et sa consommation.

Est-ce que l’huile de colza se cuit ?

L’huile vierge de colza n’est pas destinée à la cuisson des aliments. Il s’agit plutôt de l'utiliser comme une huile d’assaisonnement pour des plats froids ou tièdes.

Néanmoins, sachez que l’huile de colza raffinée peut se cuire à température modérée, puisqu’elle a déjà été chauffée et qu’elle ne contient plus d’oméga-3.

Vous pouvez aussi trouver en commerce de l’huile de colza de friture ou de l’huile de colza HOLL (High Oleic, Low Linolenic). Ces alternatives sont spécialement conçues pour le rôtissage ou la friture d’aliments. Mais, là encore, vous ne jouirez d’aucun bénéfice nutritif.

Pourquoi ne pas faire chauffer l’huile de colza ?

Comme il a été expliqué précédemment dans cet article, cette huile supporte très mal les hautes températures en raison de sa composition. Un passage au four ou une cuisson à la poêle détruit les liaisons entre les acides gras insaturés contenus dans l’huile végétale pressée à froid.

Première conséquence : d’un point de vue nutritionnel, vous perdez tous ses bienfaits.

Deuxième répercussion : les températures critiques seraient responsables de la dégradation de la structure moléculaire de l’huile et de la diffusion de composés cancérigènes. Ce qui explique pourquoi on peut entendre parler du danger de l’huile de colza.

En somme, la cuisson de l’huile de colza n’est pas souhaitable et présente même un risque sanitaire. Elle dénature totalement le produit, aussi bien en termes de goût que de qualité nutritionnelle.

Huile de colza ou de tournesol : comment bien choisir ?

Vous hésitez entre huile de tournesol et huile de colza ? Tout dépend de ce que vous souhaitez en faire.

Si vous recherchez une huile de friture, c’est l’huile de tournesol classique qui sera la plus appropriée. En effet, cette huile a un point de fumée élevé : il s’agit du seuil de température à partir duquel les graisses alimentaires libèrent des composés toxiques.

Attention tout de même à ne pas choisir une huile vierge de tournesol, mais plutôt une huile de tournesol raffinée et donc adaptée pour les hautes températures.

Si vous souhaitez varier de l’huile d’olive vierge pour vos assaisonnements et vos vinaigrettes, nous vous conseillons de privilégier l’huile vierge de colza bio. Son profil nutritionnel est bien plus intéressant que celui de l’huile de tournesol. Et pour cause : l’huile de colza est l’une des huiles végétales alimentaires les plus riches en oméga-3, des acides gras que nous avons tendance à négliger dans notre alimentation. Pour sa part, l’huile de tournesol bio contient surtout des oméga-6.

Vous cherchez de l’huile de colza bio ? Allez faire un tour sur notre épicerie en ligne La Fourche dans notre rayon huiles et vinaigres issus de l’agriculture biologique. 

Vous aimerez lire aussi

Santé

Le guide des huiles végétales alimentaires

On vous aide à y voir un peu plus clair, afin que vous puissiez varier les huiles alimenta...

Huile de tournesol bienfaits

Santé

Huile de tournesol : propriétés, où la trouver et par quoi la remplacer ?

Existe-t-il des contre-indications à son utilisation ? Par quoi la remplacer si besoin ? E...

huile de palme

Engagements

Tout savoir sur l’huile de palme

Pourquoi cette huile est-elle devenue la plus cultivée dans le monde ? Une culture durable...