Engagements

Gaspillage alimentaire en France : chiffres, causes et conséquences

Par Gawen Le mercredi 19 mai 2021

Gaspillage alimentaire en France

Dans le monde, plus de 40 tonnes d’aliments sont gaspillées chaque seconde. Notre chaîne de production alimentaire est, à l’échelle planétaire, une véritable machine à gaspillage. Près d’un tiers des terres cultivées sont utilisées chaque année pour produire des aliments qui ne trouveront pas le chemin de nos estomacs. 

Selon une rapide estimation, plus de 300 tonnes d’aliments ont été jetés depuis que vous avez commencé la lecture de cet article. 

Face à ces chiffres du gaspillage alimentaire, qui sont mirobolants, nous nous posons alors tous naturellement une question : comment est-ce possible ?

Qui peut jeter autant de nourriture ? Sommes-nous concernés, en France ?

Qu'est-ce qu'on entend par gaspillage alimentaire en France ?

En France, c’est la Loi du 11 février 2020 - relative à la lutte contre le gaspillage - qui définit le périmètre du gaspillage alimentaire. Construite sur la base du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire de 2013, cette définition considère dans le gaspillage alimentaire l’ensemble des aliments destinés à la consommation humaine qui sont perdus, jetés ou dégradés.

Cela signifie que la perte de denrées alimentaires non dédiées à la consommation humaine, ou les pertes alimentaires générées au fil des étapes de production peuvent ne pas être comptées dans les chiffres du gaspillage alimentaire. 

Pour éviter un autre amalgame, sachez que les déchets alimentaires (os, coquilles d'œufs, …) ou encore les emballages ne sont pas inclus dans ces chiffres.

Les chiffres du gaspillage alimentaire en France

En France, nous gaspillons collectivement 10 millions de tonnes d’aliments chaque année. En proportion, nous représentons ainsi 0,8% de la population mondiale et sommes pourtant responsables de 8% du gaspillage alimentaire à l’échelle internationale.

C’est en kilogrammes par habitant qu’il convient de comparer les pays entre eux pour avoir une vue réelle sur l’efficacité alimentaire d’un pays. En la matière, bien que la France pèse indéniablement au niveau mondial, elle s’en sort mieux que nombre de ses voisins européens. 

Notre pays gaspille en effet 136 kilogrammes de nourriture par an et par habitant. La moyenne en Europe se situe à 173 kg par habitant.

Gaspillage alimentaire en France

Quel est le coût du gaspillage alimentaire en France ?

Jeter des denrées alimentaires a des conséquences. Le gaspillage alimentaire est un triple non-sens : social, économique et écologique. Nous utilisons des ressources de production pour créer des déchets alors même que 1 personne sur 9 est en sous-alimentation chronique dans le monde. Cette aberration a donc logiquement un coût plus que conséquent.

Le coût économique du gaspillage alimentaire en France

Les 10 millions de tonnes jetées chaque année en France sont à l’origine d’une perte estimée à 16 milliards d’euros. Cela représente 238 € pour chaque français, chaque année. 

Et ce ne sont là que les coûts directs liés à ces denrées jetées. L’ensemble des coûts annexes (transport, électricité, …) de la chaîne alimentaire ne sont pas utilisés à leur pleine productivité. Les coûts de gestion des déchets et les coûts des actions contre la malnutrition sont plus élevés, du fait de ce gâchis. 

Le gaspillage alimentaire est un cercle vicieux d’un point de vue économique. 

Le coût environnemental du gaspillage alimentaire en France

L’économie n’est pas la seule à pâtir du gaspillage alimentaire. L’ensemble des dispositifs de production alimentaire ont un impact écologique qui est loin d’être négligeable. Le gaspillage alimentaire alimente ainsi une empreinte écologique conséquente, pour rien. En matière d’émissions carbone, le gaspillage alimentaire se classerait 3ème plus gros pollueur au monde s’il était considéré comme un pays.

En France, le gaspillage alimentaire représente une production de 15,3 millions de tonnes de CO2. C’est 5 fois plus que les émissions de notre trafic aérien intérieur et un tiers du CO2 émis par l’ensemble des voitures françaises.

Gaspillage alimentaire en France

Qui gaspille le plus de nourriture en France ?

Chaque Français jette à la maison l’équivalent d’un repas par semaine. Soit une estimation de 29 kilogrammes par an et par habitant. Pourtant, notre pays gaspille 136 kilogrammes de nourriture par an et par habitant. Alors d’où vient le gaspillage alimentaire en France

Selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), seuls 19% de nos déchets alimentaires sont dus au gaspillage domestique. Les 81% restants se répartissent ainsi :

  • 32 % sont gaspillés au niveau de la production ;
  • 21 % sont gaspillés au niveau du processus de transformation ;
  • 14 % sont gaspillés lors de la distribution ;
  • 14% sont gaspillés dans des établissements de restauration (collective et commerciale).

Pourquoi gaspillons-nous la nourriture ?

En voyant ses chiffres, nous nous apercevons que près de 70% du gaspillage alimentaire n’a pas lieu au moment de la consommation. Les 30% restants sont ceux que nous pouvons le plus facilement concevoir : nous sommes nous-mêmes acteurs et spectateurs du phénomène. En cuisine, les produits alimentaires périssent parfois avant que nous ne pensions les consommer, nous préparons de trop grandes portions et oublions de les finir, etc. Ces sources de gaspillages sont valables autant pour le gaspillage domestique qu’en restauration. En restauration, de nombreuses réglementations et pratiques viennent complexifier la gestion des denrées alimentaires et intensifier ce phénomène. 

Mais qu’en est-il des 70% ? Il se trouve qu’il existe une multitude de raisons pour ce gaspillage tout au long de la chaîne de production alimentaire, et elles ne sont pas toujours bonnes. Notre modèle de consommation a en effet mené à la création de nombreux standards sur l’état, la forme et la taille de nombreux aliments. Ceux ne remplissant pas ces conditions ou endommagés au cours du processus de production sont tout simplement jetés. C’est par exemple le cas avec le calibrage des fruits et légumes : ceux qui ne correspondent pas à la norme sont écartés des circuits de vente. Lors du transport, enfin, certains aliments peuvent également pourrir ou s’abîmer et ainsi être impropres à la vente.

Gaspillage alimentaire en France

Quelles mesures ont été prises pour lutter contre le gaspillage alimentaire en France ?

À la vue des chiffres, nous comprenons qu’une approche systémique est requise. C’est en ce sens que plusieurs lois ont été votées et mises en place. 

Le plan d’action national a pris forme en 2013 avec le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. En 2016 et en 2018, des lois relatives à la lutte contre le gaspillage entrent en vigueur pour favoriser le don alimentaire des invendus consommables aux associations notamment. 

La dernière loi qui découle de ces efforts initiés en 2013 date de Février 2020 et vient renforcer encore les mesures en faveur de la réduction du gaspillage alimentaire via notamment le réemploi et le recyclage des bouteilles en plastique ou un système de bonus-malus pour encourager les produits éco-conçus.

Vous aimerez lire aussi

gaspillage alimentaire

Engagements

Tout savoir sur le gaspillage alimentaire

Combien gaspillons-nous de denrées comestibles en France et dans le monde ? Comment expliq...

lutte gaspillage alimentaire

Engagements

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Des lois anti-gaspi aux astuces pour réduire ses déchets alimentaires, découvrons ensemble...

gaspillage alimentaire

Engagements

Le gaspillage alimentaire, qu'est-ce que c'est ?

Les notions clés pour comprendre le gaspillage alimentaire