Santé

Wakamé : le guide complet sur cette algue merveilleuse

Par Paulyne Le jeudi 10 mars 2022

Algues wakamé

Vous vous demandez pourquoi de plus en plus de personnes raffolent de ces algues japonaises au vert intense ? Certaines de vos connaissances font des cures de compléments alimentaires à base de wakamé et cela vous intrigue ? Premièrement, c’est fourchement bon ! Leur petit goût iodé, semblable à celui des huîtres, ravi les papilles des plus gourmets d’entre nous et se savoure à travers de nombreuses recettes. Deuxièmement, les wakamés, aussi appelés « fougères de mer », possèdent de nombreux bienfaits pour notre santé. Dans cet article, on vous explique tout ce que vous devez savoir sur leur origine, leur composition, leurs vertus et leur conservation. Vous trouverez aussi des recettes faciles à réaliser. Êtes-vous prêt pour une aventure culinaire ? Direction l’Asie pour un voyage des sens et la Bretagne pour des produits bio et locaux !

Qu’est-ce que le wakamé et d’où vient-il ?

Origine du wakamé

Le wakamé est une algue faisant partie de la famille des alariacées. On la trouve principalement sur les côtes asiatiques profitant d’un climat tempéré comme le Japon, la Corée et la Chine. Cette algue, de couleur brune et pouvant atteindre 2 mètres de long et 40 cm de large, est très appréciée pour sa texture et son goût. Gorgée d’iode, l’algue wakamé a un saveur similaire à celle de l'huître. Elle est utilisée dans de nombreux plats traditionnels japonais, coréens et chinois.

Au fur et à mesure que la découverte de ses bienfaits sur notre santé s’est répandue à travers le monde, la culture de cette algue s’est peu à peu invitée dans les pays occidentaux. Aujourd’hui, l’algoculture connaît une demande croissante et la Bretagne a d’ailleurs su y répondre.

Une algue désormais cultivée en bretagne

Le wakamé breton, qui l’aurait cru ? Pourtant, cette région française possède les conditions idéales pour sa production. Depuis le 20ème siècle, la Bretagne est donc devenue un important lieu de culture. Récoltée en hiver et au printemps, la fougère des mers bretonne est de plus en plus appréciée que cela soit en cuisine ou pour ses vertus.

➡️ Découvrez le tartare d’algues au citron bio ! Accompagné de petits toasts, il va devenir un incontournable de vos apéritifs sains et gourmands. 

Algues wakamé

Quels sont les bienfaits du wakamé ?

Valeurs nutritionnelles et caloriques de l’algue wakamé

L’algue wakamé possède de nombreuses vertus pour notre santé grâce à une multitude de nutriments et un apport calorique faible, environ 184 kcal pour 100 grammes.

Voici une liste non exhaustive des principaux nutriments qu’il contient :

  • protéines
  • fibres
  • vitamines (en particulier de la vitamine K, B2, B3, B9, B12 et C)
  • oligo-éléments (notamment du sodium, du calcium, de l’iode et du fer)
  • minéraux
  • acide alginique
  • fucoïdane
  • fucoxanthine

Les nutriments contenus dans le wakamé et leurs vertus

Teneur en iode du wakamé

Comme mentionné précédemment le wakamé possède une quantité importante d’iode. Ce nutriment peut avoir une multitude de bienfaits sur notre organisme. Néanmoins, comme on le verra par la suite, ceci peut aussi représenter un danger pour certaines personnes. 

Richesse en fibres alimentaires

Les algues wakamé sont très riches en fibres ce qui leur confèrent un pouvoir satiétogène. Cet apport en fibres peut également aider dans le cadre d’un contrôle de la glycémie et du cholestérol. Enfin, comme tout aliment riche en fibres, le wakamé améliore le fonctionnement du système digestif et facilite ainsi le transit. Il est un allié idéal en cas de constipation. 

Pouvoir antioxydant du wakamé

La forte quantité de fucoxanthine présente dans ces algues leur octroie une véritable propriété antioxydante. Elles permettent notamment de lutter contre les radicaux libres, responsables du stress oxydant causant le vieillissement des cellules de notre corps. Ainsi, le wakamé est joue un rôle primordial dans la prévention et la lutte contre certaines maladies.

Prévention des maladies cardio-vasculaires

Bien que cela reste à l’étude, il semblerait que la vitamine K et la fucoxanthine présente dans cette algue aident à prévenir certaines maladies cardio-vasculaires. Leurs effets agissent aussi sur le flux sanguin, permettant ainsi de diminuer les risques de coagulation.

Manger du wakamé fait-il maigrir ?

Le wakamé recèle de nombreux bienfaits. L’un d’entre eux est son effet « coupe-faim » issu de sa haute teneur en fibres. En consommant cet aliment, on se sent rassasié plus rapidement et plus longtemps. Cette sensation permet alors de manger à sa faim et donc de réduire ses portions, ou de ne pas manger plus que ce dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement.

La fougère de mer est aussi considérée comme un aliment « brûle-graisses ». En effet, plusieurs études sont en cours sur le rôle que pourrait avoir la fucoxanthine sur l’oxydation des acides gras. Cela pourrait donc être intéressant pour les personnes visant une perte de poids.

Ce nutriment présente également des vertus hypolipémiantes. Autrement dit, il peut améliorer le profil lipidique de notre organisme. De plus, il semblerait qu’un apport complémentaire en fucoxanthine puisse avoir un effet sur le niveau de sucre dans le sang.

L’ensemble de ces effets sur notre organisme peut contribuer à une perte de poids chez certains individus. Néanmoins, on vous rappelle qu’il n’existe pas d’aliment magique. Il est indispensable de privilégier une alimentation saine et équilibrée en association avec une activité sportive régulière.

Quels sont les dangers du wakamé ?

Les effets secondaires du wakamé sont peu nombreux. Voici quelques contre-indications à connaître avant de consommer cette algue. En cas de doute, il est toujours recommandé de demander conseil à votre médecin.

Wakamé et thyroïde

De par sa forte concentration iodique, le wakamé est fortement déconseillé voire même interdit aux personnes souffrant de problèmes thyroïdiens. Si vous en consommez sans le savoir, consultez immédiatement un professionnel de santé.

Allergie à l’iode

Si vous êtes allergique à l’iode, on vous conseille aussi d’éviter la consommation de cette algue, et de toute autre algue d’ailleurs. Même si c’est fourchement bon, les conséquences pourraient être dramatiques, toujours à cause de sa teneur élevée en iode. 

Contre-indications du wakamé

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, il est préférable de demander l’avis de votre médecin avant de consommer cet aliment. 

Pour les personnes ayant un traitement anticoagulant, la consommation de wakamé peut avoir un impact sur le flux sanguin comme on vous l’a dit auparavant. Certes, il peut aider dans la prévention de maladies cardio-vasculaires, mais en association avec un traitement médicamenteux, il est préférable de vous renseigner au préalable. 

Wakamé et nouilles asiatiques

Comment bien choisir ses algues wakamé ?

Cet ingrédient se présente à l’achat sous deux formats différents : le wakamé frais ou en version déshydratée. Si vous choisissez d’acheter des algues fraîches, un gage de qualité est la présence de petits cristaux de sel sur la surface. Leur couleur est alors vert foncé voire même marron.

Pour ceux qui préfèrent acheter des algues wakamé déshydratées, qui se conservent donc plus longtemps, celles-ci ont alors une couleur très foncée voire noir. Par conséquent, il vous faut les réhydrater pour pouvoir les utiliser dans vos plats. Elles retrouvent instantanément leur couleur verte une fois plongées dans l’eau.

Dans les deux cas, privilégiez les algues issues d’une algocuture certifiée bio et si possible locale. Chez La Fourche, on vous propose toute une gamme de produits à base d’algues bio, n’hésitez pas à y jeter un œil !

Recettes wakamé - Comment préparer le wakamé

Salade d’algues wakamé au sésame

Salade d'algues de wakamé au sésame

Vous en avez peut-être déjà mangé lorsque vous avez commandé des sushis. En effet, la salade d’algues wakamé au sésame est un des accompagnements incontournables dans les restaurants japonais en France. Comme la plupart du temps, lorsque c’est fait maison, c’est encore meilleur ! Voici donc la recette pour réaliser votre salade de wakamé vous-même :

Ingrédients :

Préparation :

  • Dans un récipient, versez 150 g d’eau à température ambiante ;
  • ajoutez le wakamé déshydraté ;
  • laissez reposer une trentaine de minutes en remuant de temps en temps ;
  • essorez à l’aide d’une passoire et émincez si nécessaire ;
  • dans un saladier, mélangez le sucre roux, le vinaigre de cidre et le piment d’Espelette ;
  • ajoutez le reste des ingrédients en remuant en même temps ;
  • une fois votre sauce prête, versez vos algues et mélangez ;
  • avant de servir, saupoudrez de graines de sésame grillées.

➡️ Vous avez déjà goûté une tarte au tofu et aux algues ? Martin nous a dégoté une recette, vous nous en direz des nouvelles !

Soupe miso

Voici un autre classique de la cuisine japonaise à base de wakamé, la recette de la fameuse soupe miso !

Ingrédients :

  • 1 litre d’eau ;
  • 2 càd de pâte miso (rouge ou blanc selon vos goûts) ;
  • 1 poignée de wakamé déshydraté ;
  • dashi en poudre ;
  • 250 g de tofu soyeux.

Préparation :

  • réhydratez les algues wakamé en les laissant reposer dans de l’eau pendant quelques minutes ;
  • diluez le dashi dans un litre d’eau en suivant les instructions sur le paquet ;
  • portez à ébullition ;
  • coupez le tofu soyeux en cubes ;
  • versez-les dans la casserole ;
  • une fois que l’eau commence à bouillir, retirez la casserole du feu ;
  • ajoutez les algues ;
  • déposez une passoire sur la casserole et versez 2 càs de pâte miso ;
  • diluez doucement à l’aide du dos d’une cuillère ou de baguettes japonaises ;
  • goûtez et ajoutez du miso si nécessaire ;
  • servez bien chaud. 

Note importante : il est primordial de retirer la casserole du feu au moment d’ajouter les algues wakamé et le miso au risque de perdre tous les bienfaits de ces deux ingrédients.

➡️ Vous adorez la soupe miso mais n’avez pas le temps de la préparer vous-même ? Vous êtes victime de flemmingite aiguë ? On vous propose une soupe de miso rouge instantanée aussi bonne qu’une soupe maison ! 

Comment conserver les algues wakamé ?

En ce qui concerne les wakamés frais, il est recommandé de les placer au réfrigérateur dans un contenant hermétique. Vous pourrez ainsi les conserver quelques jours. On doute cependant qu’il vous en reste, tellement c’est bon !

Pour les wakamés déshydratés, il est important de les mettre à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. Celles-ci se conservent plus longtemps tant qu’elles ne sont pas cuites. Après cuisson, leur texture s’altère vite et il est donc nécessaire de les manger rapidement. 

Où acheter des algues wakamé bio ?

Il est de plus en plus facile d’acheter des algues wakamé, que cela soit en magasin physique ou en ligne. Néanmoins, pour vous assurer de consommer un produit dont les bienfaits n’ont pas été altérés, on vous conseille de toujours privilégier les wakamés bio et provenant d’une algoculture locale. La Bretagne profitant d’un climat idéal pour produire ces algues si recherchées, n’hésitez pas à acheter des wakamés issues de l’algoculture bio française. Vous vous demandez où en trouver ? On vous propose divers produits sur le site de La Fourche !

Vous en savez désormais davantage sur cette algue utilisée depuis des millénaires dans les plats traditionnels de l’est de l’Asie. Honnêtement, maintenant que vous connaissez tous les bienfaits que le wakamé peut avoir sur votre organisme, vous auriez fourchement tort de vous en priver ! Vous aimez cuisiner asiatique et rechercher des produits bio pour réaliser vos recettes préférées ? Découvrez tous les produits pour la cuisine asiatique et proposés par La Fourche !

Vous aimerez lire aussi

Tofu

Santé

Le tofu : origine et bienfaits d'une alternative protéinée

Disponible en version ferme ou soyeuse et parfois même préalablement assaisonné, le tofu s...

Kombucha bio au citron

Santé

Tout savoir sur le kombucha : bienfaits et précautions

Le kombuquoi ? Découvrez toutes les vertus du Kombucha, une boisson pétillante et pleine d...

Vinaigre de riz bio

Recettes

Vinaigre de riz : comment l'utiliser et le remplacer ?

Dans ce nouvel article, La Fourche vous explique comment est fait le vinaigre de riz et co...