Engagements

Le gaspillage alimentaire, qu'est-ce que c'est ?

Par Gawen Le lundi 17 mai 2021

gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est un phénomène qui fait la une de la presse depuis quelques années. Mis en avant par de nombreuses associations, banques alimentaires et plus récemment par de nombreuses applications anti-gaspillage, le sujet et les non-sens qu’il implique interpellent. Définition, chiffres, causes et conséquences, on vous dit tout sur le gaspillage alimentaire.

Gaspillage alimentaire : c'est quoi ?

Définition du gaspillage alimentaire

Selon la définition adoptée par le ministère de l'agriculture dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, il correspond à la perte de nourriture initialement prévue pour la consommation humaine qui est perdue à toute partie de la chaîne alimentaire. Cette définition inclut donc uniquement la nourriture comestible, prévue pour la consommation par l’Homme, perdue lors de la production, du stockage, du transport ou encore qui périt chez le consommateur ou en magasin

Le gaspillage alimentaire ne doit pas être confondu avec les déchets alimentaires qui sont constitués par les rebuts naturels et non comestibles de nos aliments. Ainsi les os, les coquilles d'œufs ou encore les épluchures sont des déchets alimentaires mais n’entrent pas dans le gaspillage alimentaire.

Les chiffres du gaspillage alimentaire

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture - soit un tiers de la production alimentaire mondiale - est gaspillée. Ce gaspillage génère une empreinte carbone estimée à 3,3 milliards de tonnes de CO2 chaque année.

C’est un réel gâchis d’espace : 

  • Chaque année, l’équivalent en eau de trois fois le lac de Genève (250 km3) est utilisé pour produire la nourriture gaspillée ;
  • Chaque année, 28% des terres cultivées au monde sont utilisées pour produire du gaspillage alimentaire ;
  • La plupart des déchets liés au gaspillage alimentaire sont rarement compostés et prennent la forme de déchets solides dans une décharge ou dans la nature.

L’impact économique du gaspillage alimentaire est estimé à un total de 750 milliards de dollars par an, soit 620 milliards d’euros.

gaspillage alimentaire

Comment expliquer le gaspillage alimentaire ?

Ces proportions semblent folles. Comment est-il possible qu’une telle proportion de notre nourriture ne trouve que le chemin de nos ordures ?

Quelles sont les causes du gaspillage alimentaire ?

Les causes sont aussi nombreuses que les acteurs de notre chaîne alimentaire. Les produits ne remplissant pas certains critères de taille, de forme ou d'esthétique peuvent être simplement jetés lors de la production. Certaines manipulations ou imprévus de stockages inadéquats peuvent également mener à du rebut à de nombreux maillons de la chaîne de production. Toujours dans le domaine de la gestion de stocks, un excès de stock ou le déclenchement d’une date de péremption sont également des causes de gaspillage

Du côté plus visible du consommateur, nous retrouvons le service de portions trop importantes dans la restauration privée ou collective, les erreurs de manipulation en cuisine, la mauvaise conservation des aliments ou - à nouveau - la péremption des denrées alimentaires. 

Qui est à l'origine du gaspillage alimentaire ?

Le gaspillage alimentaire se situe sur plusieurs maillons de la chaîne alimentaire. Selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), le gaspillage se répartissait en 2016 de la sorte :

  • La production agricole représente 32% et la transformation 21% du gaspillage (les produits non calibrés ou non conformes sont jetés)
  • La distribution et le transport représentent 14 % du gaspillage (les produits sont endommagés lors de leur manipulation ou bien périssent en stock)
  • La péremption ou la mise en rebut de produits alimentaires dans la restauration représente 14%
  • Le gaspillage alimentaire à domicile représente 19%

Nous sommes donc tous un peu responsables et un peu victimes d’une chaîne du gaspillage

produits les plus gaspillés

Quels sont les produits alimentaires les plus gaspillés ?

Ce sont les fruits et les légumes qui sont le plus souvent gaspillés. Toujours selon les chiffres de l’ADEME, ils représentent en effet la moitié des denrées alimentaires jetées :

  • Légumes : 31 % ;
  • Boissons : 24 % ;
  • Fruits : 19 % ;
  • Riz et pâtes : 12 % ;
  • Pain : 4 % ;
  • Viandes et poissons : 4 % ;
  • Produits laitiers : 3 % ;
  • Plats préparés : 2 % ;
  • Produits sucrés : 1 %.

Quelles sont les conséquences du gaspillage alimentaire ?

Le mot gaspillage implique, en soi, une absurdité. Le gaspillage alimentaire nous met face à des conséquences aussi absurdes que leurs causes. Concrètement, nous utilisons de l’espace, de l’énergie, des femmes et des hommes ainsi que des ressources pour produire des déchets alimentaires tandis qu’une large partie de la population souffre encore de malnutrition.

Le gaspillage alimentaire, une absurdité économique

Tout gaspillage est une perte économique et le fait de jeter des aliments ne déroge pas à la règle. Les ressources de production sont de facto moins rentables si une partie de cette production est jetée. Les coûts économiques de ce gaspillage sont généralement reportés sur les prix de vente. Le consommateur paye aussi l’addition du gaspillage alimentaire en s’acquittant des taxes et redevances imputées du coût du service public de gestion des déchets.

Au niveau mondial, le gaspillage alimentaire représente selon la FAO une perte de 750 milliards de dollars par an, soit l'équivalent du tiers du PIB de la France ! Le coût du gaspillage alimentaire en France représente 16 milliards d’euros par an selon l’ADEME.

Le gaspillage alimentaire, un non-sens écologique

Les ressources naturelles utilisées (eau, sol, énergie...) pour la production des aliments gaspillés, les pollutions générées par les différentes productions (pesticides, mécanisation…) et la destruction de ces aliments ont un impact considérable sur la Planète. L’empreinte carbone est considérable et ce système générateur de déchets ne laisse que peu de place à l’émergence d’un modèle plus durable.

Selon l’ADEME, l’empreinte carbone annuelle française du gaspillage alimentaire s’élèverait à environ 15,5 millions de tonnes d’équivalent CO2.

Le gaspillage alimentaire, une aberration sociale

La sous-alimentation touche aujourd’hui encore une personne sur neuf dans le monde. De nombreuses associations et ONG sont mobilisées au quotidien pour venir en aide aux plus démunis. Le gaspillage est une aberration sociale quand on sait que la sécurité alimentaire de tous n’est pas assurée alors que nous produisons assez de nourriture pour tout le monde. Une diminution du gaspillage alimentaire permettrait par ailleurs de réduire le prix de vente des denrées concernées et de favoriser leur qualité ainsi que leur disponibilité.

gaspillage alimentaire aberration sociale

Comment agir face au gaspillage alimentaire ?

Au niveau politique, des efforts sont formalisés notamment depuis le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire en 2013. De nombreuses lois anti-gaspi sont venues renforcer ce pacte depuis, la dernière en date étant la loi AGEC de 2020.

Au niveau de la production et de la distribution, le déstockage semble être une solution intéressante car elle permet au consommateur de bénéficier de tarifs réduits et au fournisseur d'écouler ses stocks avant la date de péremption.

Au niveau du consommateur, il est intéressant de savoir que les denrées principalement gaspillées sont :

  • 24% de restes de repas ;
  • 24% de fruits et légumes ;
  • 20% de produits entamés ;
  • 18% de produits non déballés (notamment les boissons et liquides alimentaires) ;
  • 14% de pain.

Essayez donc de prévoir au mieux vos repas pour éviter les restes, et utilisez des bocaux pour conserver les restes de vos repas pour les manger plus tard. Rangez votre frigo et votre corbeille à fruit de façon à toujours avoir les produits les plus anciens devant les yeux, et les plus récents à l’arrière. Et enfin, assurez-vous de toujours utiliser les produits que vous ouvrez. Pour cela, rien de tel que de parcourir les recettes anti-gaspi qui foisonnent sur internet. Le pain perdu, les tartes ou les currys sont notamment des recettes qui se prêtent très bien à des repas anti-gaspi !

Vous aimerez lire aussi

lois anti-gaspillage alimentaire

Engagements

Décryptage des lois anti-gaspillage alimentaire

Voici un tour d’horizon des principales lois anti-gaspillage alimentaire.

Gaspillage alimentaire en France

Engagements

Gaspillage alimentaire en France : chiffres, causes et conséquences

Dans le monde, plus de 40 tonnes d’aliments sont gaspillées chaque seconde. Sommes-nous co...

gaspillage alimentaire

Engagements

Tout savoir sur le gaspillage alimentaire

Combien gaspillons-nous de denrées comestibles en France et dans le monde ? Comment expliq...