Beauté

Comment choisir une crème solaire bio, efficace et respectueuse de l’environnement ?

Par Lucas Le vendredi 26 juin 2020

crème solaire respectueuse de l'environnement

Fini les heures de cuisson à rallonge sur la plage… Depuis les années 80, on a compris que le soleil était responsable de maladies de peau et du vieillissement de l’épiderme. Mais après des années d’innovation en la matière, on s’est pris un petit coup de chaud. Entre les soins inefficaces, les ingrédients qui font tourner la tête et les 14 000 tonnes de crème solaire qui finissent chaque année dans les océans, on a décidé de se tourner vers une crème solaire saine, efficace et respectueuse de l’environnement pour des vacances éco-responsables !

Grande incontournable de l’été, la crème solaire et sa composition sont au cœur de débats houleux depuis quelques années. D’abord jugée indispensable, aujourd’hui la crème solaire est soupçonnée de contenir des perturbateurs endocriniens, voire des substances cancérigènes. Sans parler des dégâts pour l’environnement… Alors, pour une protection optimale en été, écran total ou pas écran total ?

Eh bien écran total, mais pas n’importe lequel ! Dans ce nouvel article, La Fourche passe au peigne fin les écrans solaires afin de vous aider à choisir le produit idéal pour passer un été serein. Différence entre UVA et UVB, analyses des différents SPF et des divers ingrédients polémiques (dioxyde de titane, silicone, nanoparticules, etc.), crème solaire respectueuse des fonds marins, à la fin de cet article vous saurez quelle crème solaire choisir !

La crème solaire : un indispensable pour se protéger des rayons du soleil

Le soleil, responsable du vieillissement prématuré de la peau

On le sait, le soleil nous aide à synthétiser la vitamine D, une vitamine essentielle à la bonne santé des os, des muscles et du cœur. Il est aussi connu pour nous redonner le moral, booster notre productivité et nous offrir un beau teint hâlé. Bref, le soleil est notre ami ! Mais ce dernier a aussi des petits côtés dont on se passerait bien…

Dans un premier temps, n’oublions pas que le soleil, ça brûle ! Une surexposition au soleil ou une exposition sans protection solaire peut donc entraîner des brûlures sur la peau. Ces brûlures, on les appelle les coups de soleil et elles peuvent aller d’une simple rougeur à une brûlure au second degré. D’ailleurs, même si le bronzage en fin d’été est très apprécié, sachez que ce dernier est en réalité un mécanisme de défense ! Au contact du soleil, notre corps produit plus de mélanine (pigments biologiques qui donnent la couleur de peau) afin de mieux absorber les rayons ultraviolets et nous protéger des effets nocifs de la sur-exposition.

Ensuite, le soleil est aussi responsable du vieillissement cutané, car les rayons UVA pénètrent facilement les couches de l’épiderme et peuvent endommager les cellules cutanées. De plus, ces derniers ont aussi un effet sur les radicaux libres. Lorsque ces molécules présentent naturellement dans le corps sont perturbées, elles entraînent ce qu’on appelle le stress oxydatif de la peau. Ce stress va lui aussi endommager les cellules et accélérer le vieillissement de la peau !

Enfin, le soleil est aussi responsable de divers cancers de la peau, comme les mélanomes ou les carcinomes.

Quelle différence entre UVA et UVB ?

Le soleil produit des rayons ultraviolets, invisibles à l'œil. Parmi ces rayons ultraviolets, il y a :

  • les UVC : des rayons très puissants qui sont stoppés par la couche d’ozone et qui n’atteignent jamais la Terre
  • les UVB : des rayons qui traversent partiellement la couche d’ozone et qui sont très nombreux en période estivale, ce sont eux les responsables des coups de soleil
  • les UVA : des rayons qui traversent entièrement la couche d’ozone, qui pénètrent facilement les couches de la peau, qui stimulent les radicaux libres, qui accélèrent le vieillissement de la peau
Histoire de la crème solaire

À quoi correspondent les SPF ?

Les SPF sont des indices de protection solaire. Cependant, attention, les SPF indiquent le taux de protection contre les UVB, mais pas contre les UVA ! Vous vous en doutez, plus l’indice de protection (SPF) est élevé, plus la crème protège efficacement et durablement la peau.

Voici comment interpréter les SPF :

  • SPF 50 : protège contre 98% des UVB
  • SPF 30 : protège contre 95% des UVB
  • SPF 20 : protège contre 92% des UVB

Plus la peau est claire, plus on conseille d’opter pour un SPF élevé, surtout lors des premières expositions ou baignades. Dans tous les cas, l’application d’une crème ou d’une huile solaire sur le corps et le visage doit être renouvelée toutes les 2 heures !

Pourquoi choisir une crème solaire bio ?

Des produits solaires avec des filtres minéraux plutôt que chimiques

Jetons un coup d'œil au système de protection, c’est-à-dire aux filtres solaires chimiques ou minéraux qui préservent des UV. Les filtres UV chimiques protègent la peau en absorbant les rayons UV, tandis que les filtres UV minéraux, qu’on trouve dans les crèmes solaires bio, agissent comme bouclier en reflétant les rayons du soleil dès qu’ils entrent en contact avec la peau.

➡️ Bon à savoir : les filtres UV chimiques sont issus de la pétrochimie et contiennent des ingrédients toxiques, des perturbateurs endocriniens, des allergènes et des substances cancérigènes. Un cocktail somme toute très sympa !

Les crèmes solaires bio avec des filtres minéraux sont donc à privilégier, bien qu’elles présentent deux inconvénients. En effet, elles ne sont pas toujours agréables à étaler (traces blanches, texture collante…), mais surtout, elles sont composées de dioxyde de titane ou d’oxyde de zinc, deux substances qui peuvent contenir des nanoparticules. On les utilise dans les cosmétiques solaires, car elles permettent d’éviter l’effet blanc et d’assurer une bonne protection sur l’ensemble des rayonnements UV.

Dans ce contexte, COSMOS, le label des cosmétiques bio et naturels, a choisi d’autoriser sous conditions ces deux filtres naturels. Ainsi, le dioxyde de titane est autorisé dans tous les cosmétiques en tant que filtre solaire s’il représente moins de 25% du total de la formule.

Qu’est-ce-que les nanoparticules ?

Les nanoparticules sont des particules 10 fois plus petites qu’un grain de sel qui peuvent se faufiler jusqu’aux organes internes. Elles représentent alors potentiellement un risque pour la santé. Aujourd’hui, il n’existe pas de méthode de référence pour certifier la proportion et la taille de nanoparticules d’une crème solaire, bio ou non. Cependant, si le dioxyde de titane est intégré à la formule sous forme de nanomatériaux, la mention [nano] est obligatoire juste après son intitulé.

En cosmétique bio, les nanoparticules ne sont tolérées que dans les soins solaires et sont soumises à des restrictions. Des labels comme Slow Cosmétique, tolèrent uniquement le dioxyde de titane sous forme non nano.

➡️ Bon à savoir : ces deux substances posent questions lorsqu’elles sont utilisées sous forme nano, car elles pénètrent facilement la peau. Utilisées sous forme microscopique (non nano), elles semblent moins poser questions.

comparatif creme solaire

Qu’est-ce-que l’octocrylène et l’oxybenzone ?

L’octocrylène est un filtre solaire chimique très utilisé dans les cosmétiques conventionnels puisqu’il absorbe les UVA et les UVB. Le problème avec ce filtre solaire est que lorsque le produit vieillit, l'octocrylène qu’il contient se transforme en benzophenone, un ingrédient suspecté d’être cancérigène, de perturber le système endocrinien et d’être très polluant pour l’environnement.

Quant à l’oxybenzone, il est aussi utilisé en tant que filtre solaire dans des crèmes solaires conventionnelles. Efficace sur les UVA et les UVB, ce filtre solaire est aussi… photosensibilisant. C’est-à-dire qu’au contact du soleil, il peut provoquer des irritations sur la peau, voire des allergies ! De plus, il est aussi suspecté de pénétrer la barrière cutanée et de perturber le système endocrinien.

Les crèmes solaires bio pour protéger les océans et les coraux

Les filtres chimiques entraînent une pollution importante des océans, la destruction des récifs coralliens et l’accumulation d’ingrédients chimiques dans l’organisme des poissons. De plus, certains composés chimiques s’infiltrent dans l’eau et sont absorbés par les coraux. Ces substances peuvent perturber la reproduction et le cycle de croissance des coraux, qui blanchissent et meurent en 48 h, même à de très faibles concentrations. Si les récifs coralliens venaient à disparaître, nous perdrions un écosystème vital…

Quant aux nanoparticules, des études ont montré qu’elles perturbent l’alimentation et la reproduction des moules. Certaines nanoparticules sont aussi responsables de la naissance de poissons hermaphrodites. Une autre étude a également démontré que le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc tuent directement les phytoplanctons, qui fournissent 70% de l’oxygène de la terre en absorbant le CO2 présent dans l’atmosphère.

Nous pouvons aussi noter que certains silicones (le cyclopentasiloxane et le cyclotetrasiloxane) présents dans les crèmes solaires classiques sont toxiques pour les milieux aquatiques. Issus de la pétrochimie et appartenant à la famille des microplastiques, ces derniers sont présents dans les crèmes solaires pour leur permettre de résister à l’eau, procurer un effet peau douce et faciliter leur application. Le problème avec ces ingrédients est qu’ils ne sont pas biodégradables et donc très polluants ! Une fois dans l’eau, ils sont ingérés par les espèces marines et perturbent leurs paramètres physiologiques (déséquilibres hormonaux, mortalité chronique, système immunitaire perturbé, etc).

Coraux

Rodrigo Friscione / Image Source/AFP

Des soins biodégradables et recyclables

Étant formulées avec des ingrédients d’origine naturelle, les crèmes solaires bio sont biodégradables ! Pour être sûr d’utiliser des crèmes solaires biodégradables, vous pouvez vous fier à divers labels comme Cosmebio (norme française) ou bien Cosmos (norme européenne), qui certifient 95% d’ingrédients d’origine naturelle. Faire le choix d’une crème solaire bio visage ou corps, c’est faire le choix d’utiliser un soin plus respectueux de la peau, mais aussi de l'environnement !

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi vous tourner vers des marques qui utilisent des matières recyclables pour leur emballage. Par exemple, la crème solaire bio de la marque Comme Avant est conditionnée dans un emballage en kraft, 100% recyclable ! En revanche, nous vous recommandons d’éviter le format spray qui contient plus de plastique et dont le spray est rarement recyclable.

Les labels bio à regarder pour trouver une crème solaire respectueuse de la santé et de l’environnement

Forcément, quand on n'est pas chimiste, on peut avoir du mal à trouver des soins inoffensifs autant pour la santé que pour l’environnement… Heureusement pour nous, les labels nous facilitent la tâche ! En effet, ces petits logos comme Cosmebio, Ecocert ou Nature et Progrès, nous permettent d’acheter des produits de beauté les yeux fermés. Chacun de ses labels est un gage de sûreté puisqu’il encadre les ingrédients et les modes de fabrication autorisés, mais aussi les matériaux à utiliser pour les emballages !

Si vous souhaitez contrôler vous-même les compositions de vos soins solaires, vous pouvez aussi faire confiance à Yuka ! Cette application vous permet de décrypter les ingrédients un par un et d’évaluer si oui ou non, le produit est bon pour vous et pour l’environnement.

Quelle crème solaire bio choisir ?

Quelle crème solaire pour le visage et les peaux à imperfections ?

L'été, les peaux à imperfections connaissent un regain de pureté ! En effet, comme le soleil a tendance à épaissir la peau, le sébum a plus de mal à s’évacuer et la peau semble plus sèche, avec moins de boutons et de pores dilatés. Cependant, lorsque l’exposition est terminée, on observe ce qu’on appelle l’acné rebond. La peau redevient fine et le sébum accumulé refait son apparition.

Pour limiter cet effet, il est essentiel de bien protéger sa peau à imperfections tout l’été ! Par exemple, les soins de la marque bio Laboratoire de Biarritz sont parfaits : couvrants sans être étouffants, ils protègent la peau et lui permettent de bronzer. Pour une crème protectrice et camouflante, vous pouvez opter pour des soins solaires teintés.

Quelle crème solaire pour les enfants ?

Pour prendre soin de la peau des enfants en été, optez pour une crème solaire bio pour les enfants ou une crème solaire conçue pour les bébés. Ces soins offrent une haute protection solaire et sont adaptés à la peau sensible des tout-petits puisqu’ils ne contiennent pas d’ingrédients controversés !

Pour bien protéger leur peau fragile, pensez aussi aux vêtements anti-uv.

Crème solaire enfants

Quelle crème solaire pour les femmes enceintes ?

La crème solaire pour femme enceinte doit être avec un SPF élevé et surtout elle doit être appliquée tous les jours ! En effet, lors de la grossesse, les hormones de la future maman sont déréglées ce qui peut entraîner une surproduction de mélanine et le fameux masque de grossesse.

Pour encore plus de sûreté, optez pour une crème solaire bio spéciale femme enceinte !

Quelle crème solaire pour les peaux sensibles ?

La crème solaire pour peaux sensibles doit être une crème biologique, sans parfums, sans colorants ou conservateurs douteux. Déjà fragilisées, ces peaux ont besoin d’un soin solaire doux, qui s’applique rapidement et avec un SPF élevé !

Comment protéger ses cheveux du soleil ?

Le meilleur moyen de protéger les cheveux du soleil est d’utiliser un soin protecteur tous les jours puis de les attacher pour limiter l’impact des UV sur ces derniers. Vous pouvez aussi porter un chapeau chaque jour et éviter de mettre vos cheveux en contact avec le chlore et l’eau de mer.

Chaque soir, nourrissez vos cheveux avec une huile végétale comme l’huile de coco ou celle de monoï. Efficacité et plaisir garantis !

Protéger ses cheveux du soleil

Les bons gestes à adopter après une exposition au soleil

Après chaque exposition au soleil, il est conseillé de prendre du temps pour soigner sa peau. Commencez par vous démaquiller afin d’éliminer crème solaire, transpiration, chlore, mais aussi impuretés de votre visage. Passez ensuite à la douche pour nettoyer votre peau du corps et du visage avec vos soins habituels. Une fois la peau propre, il est temps de passer à l’hydratation ! Pour ça, La Fourche vous recommande l’utilisation d’un lait après solaire.

Appliquer un lait-après solaire pour réhydrater la peau

La lotion après soleil est, elle aussi, une indispensable de la parapharmacie de l’été. Au-delà d’être hydratante, elle est souvent apaisante, rafraîchissante et protectrice. De plus, le lait solaire est aussi connu pour prolonger le bronzage et limiter la desquamation de la peau (lorsque la peau pèle).

Pour utiliser un soin après-soleil bon pour la peau et pour l’environnement, La Fourche vous recommande les laits solaires bio, comme celui de la marque Praïa ou de la marque Endro. Formulés avec des ingrédients naturels comme l’aloe vera ou la glycérine végétale, ces soins ne contiennent aucun colorant, silicone, parfum ou conservateur chimique. Ils sont parfaits pour le corps et le visage de toute la famille !

Les gammes solaire à découvrir sur La Fourche

A La Fourche, on vous propose la gamme Praïa. Fabriqués dans le Vaucluse, les soins Praïa sont testés dermatologiquement et conviennent à tous les types de peau, enfants et peaux sensibles compris. Ils résistent à l’eau, ont une texture légère, non collante, sans effet blanc et un délicieux parfum de coco et de fleur de Tiaré. 

Certifiés Cosmos Organic, ils protègent naturellement du soleil grâce à un filtre UV 100% minéral. Composés à 97% d’ingrédients naturels et de 20% d’ingrédients biologiques, ils sont quasiment biodégradables et sans étuis supplémentaires.

Tournée vers l’environnement, la marque Praïa est partenaire de l’association Cabo Verde Natura 2000, engagée pour la protection des tortues à Boa Vista au Cap-Vert, la troisième plus grande réserve de tortues dans le monde.

En attendant, less is more. On évite de lézarder des heures au soleil et de s’exposer entre midi et 16h. On ne lésine pas sur les vêtements couvrants et les chapeaux (sauf le bob… il y a des limites quand même) et si on se fait dorer la pilule, on choisit un indice de protection adapté à son type de peau. Les peaux claires se dirigeront vers un indice 50, alors que les peaux mates pourront se contenter d’un indice 20. Pensez également à vous hydrater à longueur de journée, car le soleil a tendance à assécher la peau, mais aussi l’organisme.

Vous aimerez lire aussi

Ramasser les détritus sur la plage

Activités

Les 5 gestes éco-responsables à adopter à la plage

On ne touche plus au sable et coquillages, on adopte de nouvelles actions responsables sur...

dentifrice bio

Beauté

Pourquoi et comment choisir un dentifrice bio ?

Alors, quelle différence entre se brosser les dents avec un dentifrice en tube classique e...

dentifrice solide maison

Activités

Comment fabriquer son dentifrice solide ?

On vous dit tout sur le dentifrice solide maison, une alternative écologique et économique...