Engagements

L'interview "Prenez-en de la graine !" de Bambaw

Par Sarah Le vendredi 26 juin 2020

citation

On se dit tout ! Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Que faites-vous ?  

Moi c’est Candice, 24 ans, je suis arrivée en stage chez Bambaw puis je suis restée car j’aimais trop l’équipe et le projet. Je m’occupe de la vente et du marketing. 

Bambaw c’est une start-up belge née en 2015, basée à Bruxelles et créée par deux frères jumeaux qui ont aujourd’hui 28 ans, Maxime et Augustin. Pendant longtemps Bambaw c’était juste eux deux puis tout s’est accéléré en 2019 et depuis quelques mois on est maintenant une douzaine dans l’équipe. On est tous assez jeunes et surtout on est très international, il y a des Belges, des Allemands, des Irlandais, des Russes, des Français, on parle anglais au bureau ! 

Maxime et Augustin ont eu l’idée de créer Bambaw après un voyage. Ils avaient envie de concevoir des alternatives réutilisables aux produits à usage unique. Dans Bambaw tout est pensé Zéro Déchet de la conception à la vente en passant par la production et le transport, on essaie d’avoir l'émission carbone la plus neutre possible. 

Chez Bambaw nous avons 3 gammes : la maison (essuie tout réutilisable), les produits à emmener partout (gourde, paille) et la salle de bain (brosse à dents, disques démaquillants, rasoir de sûreté, fil dentaire) qui est la gamme que nous sommes en train d’agrandir.

Le Zéro Déchet ce n’est pas seulement remplacer le plastique à usage unique mais se demander comment éviter de gaspiller les ressources. Chez Bambaw, nous avons fait plein de recherches pour trouver les matériaux les plus écologiques. Le bambou pousse très très vite sans pesticides, c’est un matériau très solide que l’on peut modifier très facilement, il a des propriétés anti-bactériennes donc il peut être en contact avec la nourriture, la bouche et il est également extrêmement solide, ce qui lui permet d’aller au lave- vaisselle. 

Bambaw Zéro Déchet

Où et comment sont fabriqués vos produits ? 

Nos produits sont fabriqués en Asie (Indonésie pour le bambou et Chine pour l’acier inoxydable) dans des usines qui ont des standards très élevés en matière d’environnement et d’éthique. On est très vigilants sur les salaires, les horaires, à ce que les enfants ne travaillent pas. On a notamment un contact quotidien avec nos fabricants via Whatsapp et on les accompagne. Par exemple pour nos pailles, on fait travailler un petit atelier familial à Bali. Ils ne trouvaient pas de soutien financier des banques pour leur activité, nous on leur a permis de continuer à travailler.

On est très transparents sur ces sujets, sur chaque produit on indique clairement l’origine. On aimerait bien que cela soit fabriqué en Europe mais aujourd’hui, on n’a pas d’alternatives. Quand ce sera possible, on sera enchantés de le faire car on est conscients que le transport depuis l’Asie n’est pas hyper écologique. 

On a fait le choix de tout faire fabriquer en Asie car cela n’a pas d’impact sur le transport que les produits soient finis en Asie ou assemblés en Europe, on préfère tout faire au même endroit. 

Pour la création du produit, le choix du design, du packaging, tout est fait à Bruxelles. Ensuite on échange avec les fournisseurs pour s’entendre sur ce qu’on peut faire. La partie R&D est faite par les fondateurs. 

Bambaw Zéro Déchet

Pourquoi avoir choisi le Zéro Déchet  ? 

Les déchets plastiques c’est ce que l’on voit le plus. La culture du jetable s’est beaucoup développée depuis les années 50 et a atteint un tel niveau de déchets qu’aujourd’hui les gens n’en peuvent plus et cherchent des alternatives. C’est pour ça que chez Bambaw on a d’abord commencé par s’intéresser aux pailles et ensuite les gourdes ont suivi très rapidement pour remplacer le plastique à usage unique. 

Bambaw Zéro Déchet

Pourquoi devrait-on tous se mettre au Zéro Déchet ? 

Le Zéro Déchet c’est un mode de vie qui permet de réduire le volume de nos déchets sur Terre. Les déchets que l’on voit aujourd’hui ce n’est que la partie visible de l’iceberg mais il y a aussi toute la partie invisible que sont les ressources que l’on utilise. Le coton par exemple en terme de ressources, de transport ce n’est pas génial même si ce n’est pas du plastique. Le Zéro Déchet c’est plus écologique mais aussi beaucoup plus économique sur le long terme et surtout important niveau santé. Une étude de WWF de 2019 montrait par exemple que l’on avalait l’équivalent d’une carte de crédit en plastique par semaine ! Bref le Zéro Déchet c’est plus économique, plus sain pour nous et pour la planète. 

Vous faites quoi pour limiter votre impact carbone ? 

Tous nos produits viennent d’Asie par bateau, c’est plus compliqué en terme de logistique mais c’est le choix que l’on a fait pour éviter l’avion. 

On travaille avec une ONG pour compenser l’impact carbone de notre transport. Tous nos produits sont donc neutres en émission carbone. L’ONG en question propose différents projets, en l'occurrence nous travaillons sur des fours au Malawi. Les populations locales cuisinent avec de la biomasse qui libère des gaz à effets de serre. L’ONG leur apprend à construire des fours plus écologiques qui compensent nos émissions à nous calculées de façon annuelle. 

Concernant nos packagings, ils sont en papier kraft et donc sans plastique. 

Pour les matières premières, on fait la production sur place ou juste à côté donc il n’y a pas de transport pour aller du lieu de production jusqu’au lieu d’assemblage par exemple. 

Nos fournisseurs sont situés en Indonésie et en Chine et sont sélectionnés, comme je l’expliquais, sur des critères sociaux stricts. En plus il y a des critères écologiques, ils réutilisent les eaux par exemple. On ne veut pas proposer un produit qui a été fabriqué en polluant le pays d’origine. Pour s’assurer du respect de nos critères les fondateurs se rendent sur place au moins une fois par an. 

Bambaw Zéro Déchet

Qu’est- ce qui vous rend fière ? 

On est une toute petite équipe et on est tous hyper concernés par les enjeux de la planète. On a plein de valeurs en commun, 80% de l’équipe est veggie, on est tous Zéro Déchet que ce soit dans la vie pro ou la vie perso. On a un jeu, si quelqu’un ramène du plastique au bureau, il doit faire un gage. On est tous convaincus et personne n’est chez Bambaw par hasard. On est heureux d’être là et on a l’impression de faire quelque chose de bien pour la planète et pas juste de travailler. 

C’est quoi votre combat ?

Au début c’était la pollution plastique, aujourd’hui ce serait plutôt la consommation circulaire et raisonnée, on est préoccupé par le gaspillage des ressources. Il y a une grande prise de conscience sur les déchets, des mouvements citoyens pour les ramasser, des ONG qui nettoient les océans, c’est beau de voir ça. On travaille avec deux ONG anglaises là- dessus, une qui fait de la recherche sur les déchets dans les océans, étudier par exemple en combien de temps ils se décomposent et une autre ONG qui elle s’occupe de nettoyer les océans et les plages. La première est plus en amont, la seconde plus sur le terrain. 

À quoi rêvez-vous pour l’avenir ? 

Un monde idéal ce serait un monde sans déchet avec que de l’énergie verte, des entreprises éthiques et écologiques. On en est encore loin mais c’est beau de rêver non ? 

Qu’est- ce que vous aimeriez transmettre aux générations futures ? 

Il faut continuer à changer ses habitudes. Avec son pouvoir d’achat on peut faire pas mal de choses, il ne faut pas baisser les bras. Mais la nouvelle génération est mieux éduquée sur ces sujets. Par exemple, avec Bambaw on faisait le marché de Noël et on hallucinait des enfants qui expliquaient à leurs grands -parents ou parents les enjeux du plastique. Certains les engueulaient même ! Cette génération est bien éduquée, elle est concernée, il ne faut pas qu’elle baisse les bras. 

Bambaw Zéro Déchet

C’est tout simple ! 3 mots pour décrire votre marque ? 

Zéro Déchet, naturelle et durable 

C’est quoi votre produit chouchou ? 

Mon produit préféré c’est le rasoir en bambou. C’est un bel objet, fonctionnel, c’est un produit triplement gagnant : il fonctionne mieux que des rasoirs jetables, il est plus économique et il produit moins de déchets puisque l’on doit seulement changer la lame qui est, en plus, 100% recyclable. C’est vraiment mon produit chouchou et je l’avais d’ailleurs acheté avant de venir travailler chez Bambaw. 

Un petit tip pour utiliser vos produits ? 

On a un QR code sur chacun de nos packagings qui renvoie vers des indications sur l’utilisation de nos produits : comment le conserver le plus longtemps possible, comment le recycler, etc. On a consacré beaucoup de temps à l’élaboration de chaque manuel. C’est important car parfois les produits Zéro Déchet nécessitent une utilisation différente du jetable et donc les gens sont parfois un peu perdus. On a décidé de les accompagner grâce à ça.

Ainsi on trouve des conseils comme ce qui peut aller au lave -vaisselle. Pour les pailles ou les bols de noix de coco, on ne les vernit pas, ils sont juste huilés (c’est plus écologique), il suffit donc d’ajouter une simple couche d’huile de coco et ça repart de plus belle pour plusieurs mois. 

Un petit truc à partager ? 

La grosse news à partager c’est que plein de produits à usage unique seront bannis en Europe à partir de 2021, c’est une super nouvelle pour la planète et pour nous. Il y a de plus en plus d’articles, de films, de livres sur le Zéro Déchet et ça c’est top ! Pour moi, le film qui m’a le plus impactée c’est “A Plastic Ocean” (disponible sur Netflix). J’ai bien aimé car ce n’est pas seulement faire le constat qu’il y a du plastique partout mais aussi montrer des solutions, c’est une approche positive. 

Bambaw Zéro Déchet

Vous aimerez lire aussi

décharge de déchets

Engagements

Déchets : recyclage, réduction et Zéro Déchet

Chaque année, un Français produit 4,6 tonnes de déchets selon l’ADEME. En plus de polluer ...

charge morale femmes

Engagements

Marre d’être écolo : l’écologie, une charge morale supportée par les femmes

Face aux enjeux écologiques, de nombreux foyers ont repensé leur consommation quotidienne....

citation fondatrice

Engagements

L’interview « Prenez-en de la graine ! » de Gobi

La Fourche rencontre Kiara, responsable des partenariats chez Gobi, des gourdes éco-conçue...