Nos engagements

L’interview « Prenez-en de la graine ! » de Gobi

Par Sarah Le vendredi 26 juin 2020

On se dit tout ! Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Que faites-vous ?  

Moi c’est Kiara, je suis responsable des partenariats de Gobi, je m’occupe de la communication digitale et des réseaux sociaux aussi. Je travaille main dans la main avec Florence, l’une des fondatrices de Gobi. 

Gobi, c’est une entreprise française qui fabrique des gourdes depuis 10 ans dans le Val-de- Marne à Mandres les Roses. Elles sont produites par un industriel français puis assemblées dans un ESAT par une trentaine de personnes (NDLR Etablissement et Service d’Aide par le Travail qui donne accès à l’emploi à des personnes en situation de handicap) situé juste en face de nos usines qui, elles, coulent la matière dans les moules. Nos bureaux sont quand à eux à Paris. 

Gobi a été fondée par Florence, Xavier et Samuel. À L’origine il y a une vraie volonté des fondateurs de s’engager sur les dimensions sociales, environnementales et de santé (notamment dans le choix du Tritan, un matériau sans Bisphenol, un matériau inerte donc sans transfert vers l’eau). De manière très précoce, ils ont constaté le problème du jetable, ils pensaient que c’était absurde de prendre un gobelet pour boire de l’eau et ils ont cherché une alternative à ça. 

Aujourd’hui nous sommes une quinzaine. Tout s’est vraiment accéléré lors de la COP21 puisque Gobi était la gourde officielle de l’évènement ! 

Gobi

Où et comment sont fabriqués vos produits ? 

Nos gourdes sont fabriquées à 100% en France.  

Ce qui est important dans la fabrication de nos gourdes c’est qu’elles sont éco-conçues. Quand on crée un produit, on va prendre en compte tous les impacts que peut avoir ce produit, on va les anticiper et les réduire. C’est très en amont qu’on va trouver des solutions à partir de tout un tas de données et d’indicateurs multidimensionnels. 

C’est un concept encore peu connu alors que tous les produits devraient être pensés comme ça. Par ailleurs il y a beaucoup de greenwashing autour de ça. Par exemple, une marque de jean va parler d’éco-conception en disant “notre jean va utiliser moins d’eau que tel autre jean” et en fait il y a écrit en tout petit que c’est seulement en phase finale. Or, pour un jean, il y a 10 phases de conception… ce n’est qu’une toute partie de l’iceberg ! Nous, chez Gobi, toutes les phases sont prises en compte. 

gobi

Pourquoi avoir choisi la consommation responsable ? 

Les fondateurs ont eu une prise de conscience très précoce sur les déchets inutiles. Le réutilisable c’est très vertueux. Pour qu’une Gobi soit rentabilisée en terme d’impact de consommation plastique, il faut seulement 3 mois ! 

Pourquoi devrait-on tous consommer responsable ? 

C’est tellement simple de changer une petite habitude pour avoir un énorme impact ! La Gobi, si on l’utilise rien qu’au bureau, c’est déjà 3kg de plastique évité par personne. C’est énorme ! 

Vous faites quoi pour limiter votre impact carbone ?

Il faut savoir que nos gourdes sont fabriqués en Tritan, c’est une sorte de plastique alternatif qui n’est pas du tout nocif et réutilisable. Il est léger, résistant, ne jaunit pas, ne prend pas les odeurs, passe au lave vaisselle et surtout, on peut le recycler ! D’ailleurs nous on récupère toutes les Gobi en fin de vie car on a un projet de refaire des Gobi avec des Gobi. Pour l’instant on n’en a pas assez récupéré donc c’est en phase d’étude avec celles qu’on a. C’est complexe de recycler des produits qui ont été au contact de l’alimentaire, il y a des questions d’hygiène donc ça nécessite beaucoup de R&D. 

Sur le Tritan, il y a pas mal d’éducation à faire. À l’heure actuelle, il y a une diabolisation du plastique. Or ce n’est pas tant le plastique qui est mauvais mais c’est plutôt le plastique à usage unique. Un plastique qui va durer X années va être plus intéressant que l’inox ou le verre par exemple, car c’est un produit plus léger. En plus, l’inox est fabriqué à partir de matériaux rares sourcés en Afrique du Sud ou en Asie et  toutes les gourdes en inox sont fabriquées en Chine donc il y a un fort impact environnemental comparativement à une Gobi qui vient de 40km de Paris « Made in juste à coté ». 

Pour le plastique bio sourcé, c’est bien mais, aujourd’hui il n’y a pas de filière de recyclage pour ces matériaux, ça finit au même endroit que tous les autres plastiques mais ça permet aux gens de se donner bonne conscience.

Il faut vraiment arriver à partager l’intelligence sur ce sujet de plastique réutilisable vs plastique à usage unique. 

Sinon, chez Gobi, pour réduire nos déchets, les Gobi ne sont pas emballées quand elles sont envoyées, elles ont juste une bague. Elles sont ensuite calées sans plastique et mises dans des cartons. 

gobi

Qu’est ce qui vous rend fier ? 

Je suis fière que mon travail ait du sens parce que je pense que pour la jeune génération à laquelle j’appartiens, ce n’est pas toujours évident de rester motivé dans son travail. Là, c’est vraiment un plaisir de me lever le matin pour aller travailler pour une cause qui nous touche tous et aussi pour mes collègues qui sont tous super inspirants. 

C’est quoi votre combat ?

On n’est pas dans le combat. Nous, on n’a pas envie de faire culpabiliser les gens sur leur mode de consommation. Il faut se sentir bien et partager l’intelligence et la bonne humeur. 

À quoi rêvez-vous pour l’avenir ? 

Un monde où chacun ferait un peu plus d’efforts, des petits gestes au quotidien qui auraient un grand impact très concret afin que chacun se rende compte que ce qu’il fait rime à quelque chose. 

Qu’est ce que vous aimeriez transmettre aux générations futures ? 

J’aimerais qu’on laisse notre planète comme on nous l’a donnée. La planète est à nous tous et nous devons en prendre soin, parfois à travers des petites choses. 

C’est tout simple ! 3 mots pour décrire votre marque ? 

Joie, réutilisable, « conscious » 

C’est quoi votre produit chouchou ? 

Un seul produit mais bientôt plus. À suivre… 

Un petit tip pour utiliser vos produits ? 

Il y a deux choses très importantes : 

  • Il faut la laver fréquemment ! 
  • Ça parait bête mais il faut l’aérer ! Et pour ça il faut mettre le bouchon à l’envers et le placer à l’intérieur. 

Si on l’entretient comme il faut, une Gobi peut durer toute la vie ! 

Gobi

Un petit truc à partager ? 

Il y a quelques semaines, avec toute la team Gobi, on est allé au Live Magazine dans un théâtre dans le 2e arrondissement de Paris. Ce sont des journalistes qui lisent des articles en live sur plein de sujets avec un support vidéo, on voit vraiment les articles prendre vie sous nos yeux, c’est génial ! 

gobi

    Vous aimerez lire aussi

    Nos engagements

    L'interview "Prenez-en de la graine !" de Bambaw

    Prenez-en de la graine avec Bambaw dans cette nouvelle interview !

    Nos engagements

    Déchets : recyclage, réduction et Zéro Déchet

    Chaque année, un Français produit 4,6 tonnes de déchets selon l’ADEME. En plus de polluer ...

    10 commandements Zéro Déchet

    Nos engagements

    Les 10 commandements pour commencer le zéro déchet

    Vous ne savez pas par où commencer pour réduire vos déchets ? C’est normal ! On ne s’engag...