Engagements

L’interview « Prenez-en de la graine ! » de Philippine, paysanne et productrice de lait bio

Par Elsa Le lundi 29 janvier 2024

Philippine, paysanne & productrice de lait bio

Philippine, c'est l'une des productrices de notre lait bio La Fourche. Paysanne passionnée, elle incarne les valeurs de transparence, d'éthique et d'engagement du groupement Biolait, avec lequel nous travaillons pour produire notre lait. Découvrons ensemble, dans cette interview, son quotidien, sa vision de l’agriculture biologique et ses convictions. Prêts à explorer son univers avec nous ?

On se dit tout ! Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Que faites-vous ?

Bonjour, je suis Philippine Dodin, paysanne sur une ferme du Perche Ornais, commune de Saint-Germain-de-la-Coudre. Je suis originaire de l'Eure-et-Loir, département où l'élevage a de plus en plus de mal à tenir sa place.

Pouvez-vous me présenter votre ferme ?

Nous sommes installés depuis le 1er janvier 2020, mon compagnon et moi, sur une ferme de 140 ha entièrement dédiés à l'agriculture biologique. Nous élevons une soixantaine de vaches laitières, ainsi que les veaux issus de nos vaches, ce qui nous permet de produire du lait, mais aussi de la viande. Nous produisons également du blé destiné à faire de la farine pour la consommation humaine.

Pourquoi avoir choisi de devenir productrice ?

Nous avons décidé, avec mon compagnon, de nous installer à la suite de nos études pour être nos propres patrons, faire quelque chose d'utile à la société, et pour pouvoir faire un travail qui corresponde à nos aspirations en termes de protection de l'environnement.

Philippine et l'une des ses vaches

Où et comment est fabriqué le lait entier de La Fourche : de la traite à l’embouteillage ?

Le lait entier de La Fourche est produit sur des fermes Biolait, un peu partout en France. Les vaches sont traites une ou deux fois par jour suivant les fermes et leur lait est stocké dans un tank réfrigérant. Notre lait est collecté tous les 3 jours par les laitiers de Biolait, que l'on remercie au passage pour leur travail, même le jour de Noël. Il est ensuite acheminé vers l'usine de LSDH qui s'occupe de mettre le lait de La Fourche en bouteille.

Pourquoi avoir choisi de faire partie du Groupement Biolait ? Quels sont les engagements qui vous ont convaincus ?

Lorsque nous avons réfléchi à l'installation, l'une de nos conditions était d'intégrer Biolait. Coup de chance, la première ferme que nous avons visitée, c'était la bonne et les cédants livraient déjà chez Biolait ! La transparence du groupement et le fait que tous les éleveurs soient intégrés dans les décisions prises par et pour le groupement nous paraissaient une belle opportunité.

Nous avons rencontré par la suite beaucoup d'éleveurs faisant partie de Biolait, des personnes passionnées, convaincues par la bio et par le fait que l'élevage de ruminants tel que nous le pratiquons est une solution à de nombreux problèmes que rencontrent aujourd'hui nos sociétés. L'un des autres points très importants à nos yeux, c'est que l'intégralité des recettes générées par la vente de notre lait est entièrement redistribuée à nous éleveurs.

Enfin, Biolait participe au maintien de l'élevage dans toute la France, permettant de maintenir un dynamisme rural important, via la création d'emplois, etc., mais aussi de maintenir les haies, les prairies et donc les paysages qui sont propres à nos campagnes. La fertilité des sols à long terme est aussi maintenue grâce à la présence d'animaux sur nos fermes, et d'autant plus par des ruminants. Bref, rejoindre l'aventure Biolait, c'était un engagement politique et citoyen.

Philippine avec l'une de ses vaches et veaux

Pourquoi devrions-nous tous nous mettre au bio ?

Les arguments sont multiples. En agriculture biologique, nous n'épandons pas de pesticides de synthèse, ni d'engrais de synthèse. Ainsi, nous protégeons les ressources vitales telles que l'eau, l'air et le sol.

Il faut savoir qu'aujourd'hui en France, de nombreux points de captage d'eau sont fermés à cause des nitrates ou des pollutions aux pesticides. Dans d'autres cas, le retraitement des eaux pour les rendre propres à la consommation humaine coûte très cher à la société. Il serait tellement plus simple d'éviter de polluer cette eau...

D'autre part, l'alimentation de nos vaches bio est basée sur l'herbe. Or, les prairies et les haies qui les entourent, ainsi que l'interdiction des pesticides, permettent de favoriser la biodiversité sur le territoire, biodiversité dont il faut urgemment enrayer le déclin. Les haies et les prairies ont aussi un rôle de régulation du cycle de l'eau en favorisant l'infiltration de l'eau dans les sols pour alimenter les nappes phréatiques et limiter les inondations. Nos prairies et nos haies sont aussi un stock de carbone immense, un hectare de prairie permanente est capable de stocker autant de carbone qu'un hectare de forêt.

Bref, comme je vous le disais, l'agriculture biologique répond bien aux questions que notre société se pose aujourd'hui au regard des intempéries qui nous frappent régulièrement... Le pâturage est priorisé pour alimenter nos vaches laitières, ce qui permet de réduire l'utilisation d'énergie fossile pour l'alimentation de nos animaux, mais également pour l'épandage de leurs déjections.

Enfin, le pâturage est hyper naturel pour une vache, il leur permet donc d'exprimer leurs comportements naturels et d'être en excellente santé. Et je rajouterai quand même qu'il participe au bien-être de l'éleveur. La mise à l'herbe au printemps, je crois que c'est mon jour préféré !

C’est quoi votre combat ? À quoi rêvez-vous pour l’avenir ?

Au quotidien, on se bat pour faire reconnaître tous les bienfaits de l'agriculture biologique et de l'élevage de vaches laitières en bio. C'est par cette reconnaissance que l'on convertira de nouvelles fermes et que l'on permettra l'installation de jeunes sur de petites structures tout en leur garantissant un revenu décent. On rêve d'une campagne pleine de paysans, créateurs de vie, de paysages et de valeurs sur nos territoires. Il y a tellement de choses à inventer en agriculture, les possibilités sont multiples.

Qu’est-ce qui vous rend fière ?

Aujourd'hui, je suis fière de donner autant de sens à mon métier et de travailler en accord avec le monde vivant qui nous entoure.

Qu’aimeriez-vous transmettre aux générations futures ?

Une terre vivable, des campagnes vivantes, plein de beaux arbres et de jolies prairies pâturées !

C’est tout simple ! 3 mots pour décrire le lait de La Fourche issu de vos vaches ?

Bio, éthique, engagé

Quelle est votre recette à base de lait favorite ?

Le riz au lait, sans hésiter !!

Une dernière chose à partager ?

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire ! En tout cas, les éleveurs Biolait sont partout en France, alors n'hésitez pas à aller leur rendre visite. Nous avons beaucoup de choses à partager sur notre métier et notre lien à la nature !

Vous aimerez lire aussi

lait végétal

Santé

Tout savoir sur les laits végétaux : quels bienfaits et lequel choisir ?

Qu’appelle-t-on “laits végétaux” ? Quelles différences existe-t-il entre ceux-ci et commen...

Comment entretenir un matelas

Maison

Comment nettoyer un matelas naturellement ?

Votre matelas est sale ou sent mauvais ? Découvrez comment nettoyer un matelas facilement,...

Pêche responsable au filet

Engagements

Tout savoir sur la pêche durable : labels, techniques et impact sur la biodiversité

Comment réduire l’impact de notre alimentation sur la biodiversité marine ? La pêche durab...