Engagements

L’interview « Prenez-en de la graine ! » avec Autour du Riz

Par Rosanna Le mercredi 11 mai 2022

Magali, Autour du riz

On se dit tout ! Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Que faites-vous ?

Je m’appelle Magali. Fille d’agriculteurs, je travaille dans l’agriculture biologique depuis toujours. Après avoir travaillé chez Bonneterre, j’ai continué chez Carrefour à partir de 1996 où j’ai notamment créé la marque Carrefour bio. A cette époque, avec une riseria italienne, nous avons initié le premier projet de riz thaï bio de terroir thaïlandais

Décidant de quitter la région parisienne, j’ai démissionné de mes fonctions chez Carrefour et je me suis lancée dans l’entreprenariat en créant la marque bio Autour du Riz

L’objectif était de commercialiser en France un riz Hom Mali d’exception produit équitablement tout en conservant une démarche transparente sur la filière. Je souhaitais donner de la visibilité à cette céréale qui fait vivre la moitié de l’humanité pour que le consommateur puisse faire ses achats de manière éclairée. Petit à petit, nous avons créé sur le même modèle des filières de riz Basmati du Pendjab, puis nous avons développé d’autres produits d’Asie.

Sur place, nous sélectionnons des terroirs, nous choisissons des variétés anciennes de riz, nous dénichons des saveurs exotiques, nous aidons les fermiers à se regrouper pour travailler avec eux, tout en conservant des pratiques équitables.

Riz de terroirs

Où et comment sont fabriqués vos produits ?

Nos riz de terroirs poussent en Asie ! En Thaïlande, au Cambodge, et le Basmati au Pendjab. Nous achetons le riz paddy auprès de producteurs ou auprès de groupements de producteurs. Puis nous le faisons usiner et ensacher soit sur place, soit en Italie ou bien en France. 

Les autres produits de nos gammes, comme ceux à base de coco, les sauces soja, les sauces asiatiques, les pâtes et feuilles de riz par exemple, sont conditionnés au plus près des plantations en Thaïlande, au Sri Lanka, au Vietnam

Quant à nos nouveautés : 

  • Les cups veggie sont fabriquées en Italie avec nos ramens que nous livrons à notre prestataire.
  • Les kits prêts à cuisiner et les sauces prêtes à l’emploi sont assemblés chez nous à Grenoble.

Nous développons actuellement un équipement de production pour fabriquer en France à partir de 2023 nos tagliatelles thaïes et feuilles de riz suivant un savoir-faire asiatique traditionnel. 

Dans notre nouvel atelier, nous prévoyons aussi de conditionner localement notre sauce soja bio et équitable en "bags in box" destinés aux rayons vrac, et également d’assembler certains produits. 

Plantation de riz

Pourquoi avoir choisi le bio ?

C’est une question qui ne s’est jamais posée ! Le bio fait partie de mon ADN, de ma vie personnelle et professionnelle. En créant Autour du Riz, ma première motivation était de rendre l’expertise d’une PME accessible aux consommateurs notamment en leur apprenant à faire la distinction entre des produits de qualités différentes pour mieux consommer.

Pour nous choisir le bio signifie aussi d’œuvrer à la réalisation de nos objectifs inscrits dans notre politique RSE :

  • Le bien-être des femmes et des hommes est au cœur de toutes nos actions
  • La diminution de l’impact environnemental de nos activités
  • Le développement de pratiques culturales qui préservent la vie des sols et la biodiversité
  • La sauvegarde d’un tissu de petits producteurs 
Paysanne en Thaïlande

Pourquoi devrait-on tous se mettre au bio ?

Parce que c’est le seul mode de culture durable qui préserve les sols, la planète et la santé ! L’agriculture conventionnelle, avec l’usage d’intrants chimiques et de techniques de production intensives, appauvrit la terre et pollue l’environnement. C’est un poison pour notre si précieuse biodiversité.

Des études épidémiologiques publiées en 2018 et plus récemment dans la revue Environnement international, démontrent que le régime bio présente un risque moindre de développer certains cancers et certaines pathologies liées au stress oxydatif (maladies neurodégénératives, diabète…).

Vous faites quoi pour limiter votre impact carbone ?

En premier lieu, nous plantons des arbres pour compenser intégralement l’impact du transport maritime depuis l’Asie ! Et pas n’importe où ! Notre contribution climatique est mise en œuvre sur le terrain avec Pur Project. Des arbres sont plantés en Thaïlande à proximité des rizières et pour restaurer les petites forêts communautaires dans les villages de fermiers. 

Depuis 20 ans nous travaillons avec des petites exploitations familiales, lesquelles produisent plus de 80% de l’alimentation mondiale (source FAO 2018). Ces micro-fermes contribuent à préserver les ressources naturelles et la biodiversité… et limitent donc l’impact carbone.  

Par ailleurs, notre projet consistant à localiser en France la fabrication de nouilles de riz aura un impact très positif : le transport de riz est beaucoup moins volumineux que le transport de packs de nouilles, l’impact carbone sera donc réduit.

Coopérative Raitong

Qu’est-ce qui vous rend fière ?

Nous soutenons, avec des pratiques équitables, 2 569 familles en Asie vivant dans 111 villages différents. La prime au commerce équitable (177 861 euros au total en 2021) nous permet de réaliser de belles actions  pour rendre le travail moins dur et la vie plus facile : 

  • Nous finançons l’achat de matériel agricole, de visites médicales, des formations à la fabrication de son propre compost, le creusement d’étangs pour conserver l’eau de pluie dans les rizières et y élever des poissons.
  • Au Pendjab indien, les femmes reçoivent des cours de couture pour créer leur activité, les hommes sont équipés pour se protéger des serpents et du soleil.
  • Au Pakistan, nous distribuons des cartables à des centaines d’enfants, nous construisons des stations d’alimentation d’eau potable pour des milliers d’habitants dans les villages. 
  • Aux Philippines, c’est une épicerie qui est installée au cœur de la jungle pour permettre aux familles de récolteurs de noix de coco de se ravitailler…
Cartables distribués aux enfants pakistanais

C’est quoi votre combat ?

Du côté des producteurs, dans cette période de pandémie et de désordre mondial, l’enjeu pour les coopératives est de continuer à remplir les obligations des contrats de commerce équitable. Aux Philippines, les producteurs de sucre de coco ont dû y renoncer en 2021. Nous avons pourtant maintenu la prime…

Notre combat est d’être à leurs côtés tout en allant de l’avant. Sous notre impulsion et avec notre soutien financier, des riziculteurs du Pendjab pakistanais expérimentent depuis deux ans une méthode de culture du riz économe en eau, importée de Madagascar et d’Afrique. Résultats : moins 30% d’eau, et plus de 30% de riz récolté. 

Du côté des consommateurs, notre combat est de leur proposer des produits exclusivement biologiques : des produits sains, en lien avec leurs modes de vie et avec une priorité donnée à la qualité nutritionnelle. Et ce, en étant transparents sur nos filières en créant un dialogue permanent avec nos clients. 

Plantation de riz basmati sobre en eau

À quoi rêvez-vous pour l’avenir ?

Finir la maison d’entreprise que nous éco-construisons pour mettre en place un atelier de production en France. Le contexte actuel est très difficile avec la hausse des coûts des matières premières (aluminium, bois…) et nous avons des contraintes pour le déménagement (puisque les indemnités seront faramineuses si les délais ne sont pas tenus). Notre défi est de diminuer notre impact environnemental tout en conservant un modèle économique viable, en créant des emplois ainsi qu’en proposant des produits d’une qualité exceptionnelle malgré la forte pression des prix.

Qu’est-ce que vous aimeriez transmettre aux générations futures ? 

Ma conviction que l’avenir est dans l’agroécologie ! C’est un mode de culture biologique vieux comme le monde, quand la polyculture-élevage était la règle dans toutes les fermes : cultures et animaux cohabitaient dans une interdépendance vertueuse. 

L’agroécologie est une façon de cultiver :

  • Qui respecte les sols en favorisant leur régénérescence naturelle.
  • Où la terre reste vivante grâce à l’alternance des cultures (céréales, légumineuses, herbes qui nourrissent le sol). 
  • Sans aucun intrant chimique, mais utilise du compost naturel (purin, déchets végétaux…). 
  • Avec des méthodes douces contre les invasions de parasites (préparations naturelles à base de plantes, d’huiles…). 
  • Un mode de culture qui préserve les ressources : récupération et économie de l’eau, retraitement des déchets agricoles…

C’est tout simple ! 3 mots pour décrire votre marque ?

Engagement équitable, biodiversité des terroirs et cuisines du monde !

Nems

C’est quoi votre produit chouchou ?

Le sticky rice, une variété de riz glutineux qui était la base de la nourriture des paysans thaïlandais. Aujourd’hui c’est l’accompagnement du curry typiquement thaï et c’est aussi l’ingrédient gourmand du plus célèbre des desserts thaïs (le mango sticky rice).

Dessert avec du sticky rice

Un petit tip pour utiliser vos produits ?

Le sticky rice cuit à la vapeur après avoir été trempé quelques heures dans l’eau. C’est chez les paysannes d’un village du nord de la Thaïlande que j’ai glané ce secret de cuisson il y a des années.

Un petit truc à partager ?

« Une main seule ne peut applaudir ».  Je crois à la nécessité du collectif et du bien commun !

Vous aimerez lire aussi

Onigiri Riz bio

Santé

Tout savoir sur le riz : cuisson et recettes pour chaque variété

Chaque variété de riz possède ses propres arômes, goût, temps de cuisson, intérêts nutriti...

Riz gluant à la mangue

Santé

Tout savoir sur le riz gluant : cuisson et recettes

On vous a mijoté un délicieux petit article avec toutes les caractéristiques sur ce riz et...

agroécologie

Engagements

L'agriculture paysanne est le futur de l'agriculture

L’agriculture paysanne et l’agroécologie représentent un réel progrès pour l’humanité. C’e...