Santé

Les règles Zéro Déchet, en finir avec le jetable

Par Sophie Le jeudi 17 septembre 2020

protections hygiéniques lavables

Cup menstruelle, serviette hygiénique lavable, culotte de règles... Plus écologiques, économiques et saines pour l’organisme, les protections périodiques réutilisables ont la côte en ce moment. Et pour cause ! 

Une personne qui a ses règles les a en moyenne 480 fois dans sa vie, ce qui représente entre 10 000 et 15 000 protections hygiéniques utilisées. Et à l’échelle mondiale c’est encore plus, puisqu’on estime à 45 milliards le nombre de serviettes hygiéniques jetées chaque année. Rappelons qu’il faut 500 ans pour que ce produit se dégrade, soit autant qu’une bouteille en plastique… Clairement, nous ne sommes pas sur le produit le plus éco-responsable.

Que ce soit pour une raison écologique ou parce que vous fuyez les produits chimiques, les alternatives pour des règles Zéro Déchet sont nombreuses et vous trouverez forcément votre bonheur avec l’une d’entre elles ! Passons en revue les différentes solutions, leurs avantages et leurs inconvénients.

1. Comment utiliser la cup menstruelle ?

Des milliers de femmes l’ont adoptée, elle est économique et pratique, nous parlons bien évidemment de la cup menstruelle ou coupe menstruelle.

C’est certainement la plus économique des protections. Elle coûte entre 10 et 30 euros, se garde facilement 5 à 10 ans et une seule suffit pour couvrir toute la période de vos règles. Ses avantages :

  • Elle existe en plusieurs tailles pour s’adapter à chacune. On en trouve souvent au moins deux : une pour les femmes n’ayant pas eu d’enfant et une autre pour celles ayant accouché par voie basse.
  • Elle se garde en place 4 à 8 heures, donc pas besoin de vérifier toutes les demi-heures s’il faut la changer.
  • Elle est en silicone médical la plupart du temps, ce qui veut dire qu’elle respecte les muqueuses vaginales et ne les irritent pas.

Comment mettre une cup menstruelle ? Vous vous posez sûrement la question ! Bien qu’il faille 1 cycle ou 2 pour l’apprivoiser, vous serez vite à l’aise avec votre cup au point de ne plus la sentir. D’ailleurs, une cup qui se sent est une cup mal positionnée. Il faut donc la ressortir et recommencer. Mais pas d’inquiétude, on prend vite le pli ! Elle peut être changée dans n’importe quelles toilettes ou salle de bain (au bureau, dans les salles de sport, chez vous et partout ailleurs !). Il faut juste s’assurer d’avoir un robinet ou une gourde à disposition pour pouvoir la rincer. Petite astuce : il existe une carte interactive proposée par Clean Your Cup qui indique tous les endroits dans lesquels vous pouvez changer facilement votre cup menstruelle.

cup menstruelle

Pour stériliser votre cup entre deux périodes de règles, c’est très simple. Il suffit de la recouvrir d’eau bouillante et de laisser tremper une dizaine de minutes. Si vous avez un stérilisateur, il suffit d’y déposer la cup, de le remplir d’eau et de placer le stérilisateur 5 minutes au micro-ondes.

Privilégiez une cup fabriquée en France et durable ! À La Fourche, nous avons choisi la cup pliable de la marque Week’up. Sa boîte de transport est faite en épluchures de pommes de terre, soit sans produit chimique. Elle est fabriquée dans le Sud de la France. 

Points positifs : économique et rentable rapidement (en moins de 3 cycles), parfait pour le sport et la baignade, le silicone n’irrite pas les muqueuses et ne les assèche pas non plus, elle peut rester en place 4 à 8 heures.

Points négatifs : peut être difficile à mettre en place au début et pas toujours évident à changer hors de chez soi. 

2. Quelle serviette hygiénique lavable choisir ?

serviette jetable et tampons

C’est un peu notre valeur sûre quand on a longtemps été adepte des serviettes hygiéniques jetables et qu’on aimerait avoir tout pareil mais en version Zéro Déchet. 

Le principe est donc très simple. Vous mettez votre serviette hygiénique lavable en place sur votre culotte et une fois qu’elle est remplie, soit vous êtes à l'extérieur donc vous la pliez et la mettez dans un sac imperméable en attendant d’être chez vous, soit vous êtes déjà chez vous et dans ce cas-là vous la rincez à l’eau froide (surtout pas chaude, ça fige les tâches de sang) puis vous la nettoyez au savon, vous la faites sécher et hop c’est reparti pour un tour ! On conseille pour un flux moyen d’en avoir 1 ou 2 grosses pour la nuit et 5-6 de tailles normales pour la journée.

À la fin du cycle, faites-les tremper 1 heure dans de l’eau avec un peu de percarbonate de soude (détachant naturel très efficace),passez tout à la machine et vos serviettes lavables seront comme neuves ! 

Privilégiez des serviettes hygiéniques lavables bio et made in France ! À La Fourche, nous vous proposons celles d’Alterosac, en coton bio et fabriquées à la main dans un atelier artisanal en Haute-Savoie.

Les points positifs : le principe de la serviette ne vous est pas inconnu, le sang est évacué donc la problématique du syndrome du choc toxique est complètement évincée, la routine est facile à mettre en place, l’investissement est vite rentabilisé (6,90€ la serviette à La Fourche), pas de produits chimiques en contact avec vos muqueuses, c’est Zéro Déchet !

Points négatifs : il ne faut pas oublier son petit sac imperméable en journée et on doit les rincer et laver à la main tous les soirs pour en avoir des propres pour le lendemain (mais une fois qu’on a l’habitude, ça roule tout seul).

3. Quelle culotte de règles choisir ?

La culotte de règle qu’on appelle aussi culotte menstruelle, c’est vraiment le nec plus ultra du confort pendant les règles. C’est à se demander pourquoi ça n’existe pas depuis toujours. Elle vient remplacer les protections périodiques traditionnelles comme les tampons et serviettes pour absorber le sang après écoulement. Elle s’enfile comme une culotte normale et la protection est directement intégrée à l’intérieur au niveau de l’entre-jambes. 

Autant vous dire que la sensation de porter uniquement une culotte pendant ses règles est assez confortable. Une fois la culotte pleine, il suffit de la rincer à l’eau froide et au savon, de la faire sécher et hop c’est reparti pour un tour ! 2-3 culottes suffisent amplement pour un cycle de flux moyen à condition de rincer et de faire sécher la culotte menstruelle une fois qu’elle est pleine à la fin de la journée. La culotte de règles vous fera économiser plus de 200 serviettes jetables (sur 3 ans, à raison de 2 à 3 utilisations par cycle).

culotte de règles

Choisissez de préférence une culotte menstruelle bio, c’est-à-dire réalisée à partir de matériaux biologiques. À La Fourche nous avons choisi celles de la marque Lamahieu en coton bio. Elle convient à un flux moyen à abondant et peut être portée jusqu’à 12h pour un flux normal. Atout non négligeable, c’est une culotte menstruelle française, elle est fabriquée près de Lille. Lemahieu produit des sous-vêtements depuis 1947, leur savoir-faire est labellisé Origine France Garantie (OFG), France terre textile® et Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV).

Points positifs : très confortable, plusieurs heures au sec assurées, pas de produits chimiques en contact avec vos muqueuses, le sang n’est pas visible et s’écoule directement.

Points négatifs : le prix peut paraître élevé (28,05€ à La Fourche) mais finalement il est amorti assez vite car les culottes menstruelles se gardent plusieurs années.

4. Comment pratiquer le flux instinctif libre ?

Il est probable que vous n’ayez jamais entendu parler de cette pratique qui mérite pourtant d’être connue. Le flux instinctif libre consiste à se passer de toutes les protections périodiques.

Dans cette technique c’est la tête, le col de l’utérus et le périné qui font une alliance pour vous prévenir dès que le sang arrive et qu’il faut aller aux toilettes pour l’évacuer. En fait, c’est un peu le même travail que celui que vous avez fait dans votre enfance, quand vous êtes devenus propre.

Si ça peut paraître un peu fou, on va vous expliquer pourquoi ça l’est mais pas tant que ça. Lorsque vous avez vos règles, le sang ne coule pas en continu. Le col de l’utérus s’ouvre de temps en temps pour libérer du sang. Si on n’y fait pas attention, c’est parce qu’on porte des protections et donc notre cerveau nous laisse tranquille avec ça.

Lors de votre prochain cycle (si vous êtes en vacances ou en week end chez vous), on vous conseille de rester sans culotte, avec un pantalon ample ou une jupe large. Le fait de ne pas être serré va alerter votre cerveau et vous ressentirez donc bien mieux le moment où il faut aller aux toilettes. Pour vous retenir le temps de vous y rendre, il suffit de contracter le périné. Ce sera votre première expérience du flux instinctif.

Points positifs : gratuit, Zéro Déchet, zéro risque

Points négatifs : un peu de temps et de patience pour la mise en place, besoin d’avoir des toilettes à proximité

Vous aimerez lire aussi

salle de bain zéro déchet

Beauté

4 astuces pour une salle de bain zéro déchet

Vous souhaitez réduire vos déchets au quotidien ? Commencez par votre salle de bain ! C’es...

10 commandements Zéro Déchet

Engagements

Les 10 commandements pour commencer le zéro déchet

Vous ne savez pas par où commencer pour réduire vos déchets ? C’est normal ! Suivez nos 10...

décharge de déchets

Engagements

Déchets : recyclage, réduction et Zéro Déchet

Chaque année, un Français produit 4,6 tonnes de déchets selon l’ADEME. En plus de polluer ...